Les conseils d’été 2016 de Leila #9

images (5)

Hello les tordus,

C’est au tour de Leila du blog , Leeloo s’enlivre, de vous faire part de ses conseils pour cet été. C’est un petit bout de femme que j’ai rencontré lors d’un après-midi et on a tout de suite sympathisé. Son blog est top, ses articles rempli d’émotion. Allez, je vous laisse découvrir ses choix.


Je ne suis pas amatrice de télévision, donc pour les séries, je n’ai pas grand-chose à proposer à part « Orange is the New Black » sur Netflix, une série qui a vraiment su capter mon attention et j’ai fini par m’attacher aux personnages, du coup quand j’ai une heure à tuer, je la regarde. Je n’en suis qu’au début de la saison 2. Mais je crois que je regarderai toutes les saisons.

En revanche pour les lectures, voici une liste très éclectique de livres parus fin 2015 et en 2016, en espérant que tes lecteurs y trouvent leur bonheur.

1- Le jonquilles de Green Park de Jérôme Attal

13918650_10210456754276960_108316051_o

Pourquoi ? Parce que ce livre nous apprend comment des petits riens auxquels on s’accroche, non pas pour oublier, mais pour ne pas fléchir, nous permettent de rester droit et fier telles les jonquilles qui ne ploient jamais !

Chronique ici

2- Le mariage de plaisir de Tahar Ben Jelloun

13918891_10210456753996953_84435228_o

Pourquoi ? Parce qu’à la manière d’un conte, Tahar Ben Jelloun, nous dépeint un racisme ordinaire qu’on tait, et les humiliations subies, dans la société marocaine de ces 60 dernières années. Il nous parle aussi de deux tabous que sont la sexualité et l’amour dans une société fassie conservatrice, du courage qu’il faut pour affronter le regard des autres. Un livre choc, violent, cette détresse surgie d’une double identité, quand votre destin est esquissé par la couleur de votre peau, et qui amène à une envie viscérale de retrouver ses racines.

Chronique ici

3 – Le promeneur d’Alep de Niroz Malek

13901926_10210456754316961_389690583_o

Pourquoi ? Parce qu’on est emporté dans une poésie macabre à travers cette promenade dans Alep, cette ancienne cité fabuleuse sur la Route de la soie, une Soie devenue très rugueuse, rêche…

Chronique ici

4 – Ce pays qui te ressemble de Tobie Nathan

13931665_10210456753716946_1968441809_o

Pourquoi ? Parce que c’est une saga familiale au sein d’une fresque historique, Tobie Nathan nous conte l’Egypte des années 20 jusqu’aux années 50. « Nous autres, juifs d’Egypte, nous étions là avec les pharaons, puis avec les Perses, les Babyloniens, les Grecs, le Romains ; et lorsque les Arabes sont arrivés, nous étions encore là… et aussi avec les Turcs, les Ottomans… Nous sommes des autochtones, comme les ibis, comme les bufflons, comme les milans. Aujourd’hui, nous n’y sommes plus. Il n’en reste plus un seul. »

Chronique ici

5- Paradis Amer de Tatamkhulu Afrika

13932350_10210456754356962_2135200341_o

Pourquoi ? Parce que : Ce n’est pas un roman destiné à servir une allégorie pour les dangers de sentiments refoulés et l’incarcération, mais un livre insaisissable, écrit par la plume sage, de quelqu’un qui a beaucoup vécu, mais avec une grande lassitude d’esprit, un livre qui, même une fois fermé, continue à vous faire réfléchir aux innombrables significations du mot amour.

Chronique ici

Note d’Anne-Ju : Je tiens à vous dire que c’est Leila qui a réalisé les bookfacing  et bookstaging que vous voyez😉. Bravo car c’est super bien réussi.

La chronique de Guillaume Richez : les résultats de son concours

images

 

Bonjour à tous,

Après tirage au sort (merci à Anne d’avoir prêté son innocente main), voici la liste des gagnants du jeu-concours organisé en partenariat avec la Librairie Maupetit :

14087268_1143325795733667_2003106483_o

Armelle, Cynthia, Marion Minio, MAYNIAL, Mélie Wolff Nerrière, Nathalie Friquet, RomansetJuliette, Sylvie Guevel, themonoolong et Valérie Lopez.

Afin que la librairie puisse vous expédier les livres, merci d’envoyer vos coordonnées à l’adresse suivante : guillaume.richez@free.fr.

Vous avez jusqu’au vendredi 2 septembre pour me faire parvenir votre adresse. Passé ce délai, un nouveau tirage au sort sera effectué.

Un grand merci à tous les participants ainsi qu’à la librairie Maupetit et bravo aux gagnants !

13958031_1143345219065058_6918577411265489287_o

Zoo, la série qui fait que tu ne regardes plus ton animal domestique pareil !

téléchargement

Hello les tordus,

Cela faisait un petit moment que je voulais vous parler de cette série qui m’a plu dès sa 1ère diffusion : Zoo.

Si vous pensez que l’action se passe dans le zoo de Beauval, euh comment dire, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !!

Aux quatre coins du monde, les animaux se mettent à devenir extrêmement agressifs envers l’Homme pour une raison inconnue. Au Botswana, le biologiste américain Jackson Oz est témoin d’une violente attaque de lions et sauve une touriste française, Chloé Tousignant, qui n’est autre qu’une agent des services secrets français. Au même moment à Los Angeles, la journaliste/blogueuse Jamie Campbell tente de faire tomber Reiden Global, une puissante compagnie de biotechnologie aux méthodes douteuses…

 

Alors elle est toujours gentille Nénette (ma chatte..euh on ne rigole pas )? 

Je dois dire que la première fois que j’ai vu cette série, j’ai été toute gentille avec elle pendant quelques jours. Car comme par hasard, elle n’a pas décollé du canapé ! Bizarre bizarre

Imaginez les animaux prennent le pouvoir sur les humains. Ceux sont eux qui décident de tout. L’homme est impuissant et se retrouve à la merci de la fourmi à l’éléphant. Et croyez moi, il n’y a pas une petite bébête qui soit sympa dans cette série.

C’est juste flippant et super bien fait.

La saison 1 comporte 13 épisodes et se termine sur un final à couper le souffle. La saison 2 est en cours de diffusion aux USA et comporte 13 épisodes. Une saison 3 a été commandée.

La saison 1 met en place les personnages : le club des 5 ! On cherche à comprendre « le pourquoi du comment » et surtout faire face à cet étrange phénomène.

Dans la seconde saison, on avance à grand pas à la recherche d’un vaccin. C’est plus lent que la saison 1 mais elle est plus approfondie. Les découvertes, les recherches sont plus pointues. Mais, je vous rassure, une bestiole est toujours à l’honneur dans un des épisodes. En même temps, on a le droit à des cours de zoologie. Bon, l’épisode avec les reptiles n’est bien sûr pas mon préféré surtout …beurk (à voir dans la saison 2 ou pas ;-)).

Niveau sexe et amour, pas le temps. Ils ont le monde à sauver. Alors les câlins pourront bien attendre. De plus, ce n’est pas ce que l’on attend en regardant cette série, en tout cas pour ma part. Il est question de la survie de l’humanité bordel !!!

Cette série est une adaptation éloignée du roman de James Patterson et  Michael Ledwidge. Les personnages de Jamie Campbell et de Mitch Morgan n’existent pas dans le livre, et Abraham (qui est très différent) ne survit pas à l’attaque des lions au Bostwana. Seuls Jackson et Chloé tentent de découvrir la vérité sur le changement de comportement des animaux. Dans le roman, Jackson vit dans un appartement aux États-Unis avec un chimpanzé apprivoisé, Attila, qui deviendra mortellement dangereux et incontrôlable en son absence ; cette sous-intrigue n’apparaît pas dans la série.

James Patterson a déclaré lors d’une interview avoir donné son autorisation pour que les événements de la série ne rejoignent pas ceux de son roman.

J’ai prévu de lire le livre prochainement.

Bon, je vous laisse, je vais envoyer Nénette en Thalasso avant qu’elle décide de prendre le pouvoir dans mon appart😉.

N’oubliez pas qu’une série en VO, c’est 1000 fois mieux !

Si tu veux voir la saison 1, cliques ci-dessous :

 

Le mystère Sherlock de J.M Erre

51LYGc2TpEL._SX303_BO1,204,203,200_

Vous avez dit mystère ?? Tiens donc ! Pocket vous invite à vous munir de votre loupe et de foncer avec 6.95€  pour résoudre ce mystère en  264 pages.

 

Bon, c’est quoi ce mystère ? une glace😉

Meiringen, Suisse. Les pompiers dégagent l’accès à l’hôtel Baker Street. Cet hôtel, charmant et isolé, a été coupé du monde pendant trois jours à cause d’une avalanche. Personne n’imagine que, derrière la porte close, se trouve un véritable tombeau. Alignés dans les frigidaires, reposent les cadavres de dix universitaires.
Tous sont venus là, invités par l’éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes. Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d’holmésologie de la Sorbonne. Le genre de poste pour lequel on serait prêt à tuer…

Alors tu as le tueur ? C’est le colonel Moutarde avec le chandelier dans la bibliothèque !

Je vous le  dis de suite, Sherlock et moi sommes juste des potes. Je ne suis pas une inconditionnelle de ses aventures. Je n’ai pas lu tout ce qui a été écrit sur lui et je sais qu’il y a un paquet de légendes qui circulent à son sujet. Je le connais en tant que personnage de roman et ça me va très bien. Le reste, je m’en moque😉.

10 personnages complètement tordus, loufoques, farfelus (comme Sherlock Holmes au passage !) vont se retrouver dans ce chalet pour avoir la fameuse chaire ! Attention on n’est pas holmésien qui veut, on le naît ! Ils vont carrément se prendre la tête pour avoir ce poste. Tous les coups tordus sont permis !

Comme dirait mon amie La Belette : « Bien des gens oublient (ou ne le savent pas) que Holmes n’est pas qu’un détective, qu’un logicien implacable, qu’une machine à penser. Sherlock, c’est aussi un homme d’humour ! » ( source Babelio, lien ici) . Je peux vous dire que c’est une référence niveau SH ! Donc comme l’écrit ma copine de mojito, on se bidonne  !

Vous imaginez bien que tous ces personnages vont nous faire vivre de bons moments, tordus comme eux. Un moment donné, ils vont commencer à tous flipper car ils semblent tous tomber comme des mouches.Mais avec toujours autant d’humour . Allez chut, je n’en dis pas plus car je ne voudrais pas vous gâcher l’effet de surprise.

Sachez juste que vous allez faire travailler votre ciboulot à la mode Holmes ! Pour l’été, c’est aussi sympa de passer du bon temps avec ce grand détective.

Alors si tu le veux avec toi sur ta serviette, cliques sur l’image ci-dessous :

Les conseils d’été 2016 de Sylvine #8

images (5)

Sylvine Hugé est une auteure que j’ai rencontré lors de mon premier salon, la fête du livre à Fismes. On a tout de suite bien sympathisé. J’ai lu son 1er roman My senior year que j’avais adoré. Ensuite, elle a écrit une dystopie, Demain dès l’aube, que j’ai dévoré. On aime se croiser sur les salons, déjeuner ensemble, rigoler, échanger des idées lectures. Bref, Sylvine est une personne passionnante et une auteure débordante d’imagination.

Voici ses conseils lecture pour cet été.


Ma chère Anne-Ju,

Chose promise, chose due ! Voici donc les cinq livres que je conseille. Il y en avait d’autres bien sûr mais à l’heure des choix…

Je te remercie de m’avoir sollicitée car j’ai aimé me replonger dans mes souvenirs de lecture !

En préambule, je précise que j’aime lire des romans très différents. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est pouvoir me plonger dans une époque, en comprendre les mœurs et les usages, et ressentir les personnages pour m’interroger sur mes propres sentiments et réactions, sur notre société actuelle…

– Pour commencer, parlons de « Beloved » de Toni Morrison.

Lecture imposée en licence, lu en anglais (of course !) et sur lequel, pour l’anecdote, j’ai été interrogée pour mon oral de partiel en littérature américaine. J’ai également vécu une année aux USA… En cours de créative writing, j’ai d’ailleurs dû écrire une nouvelle pour ma note finale, et elle portait sur l’esclavage… Que de souvenirs donc !

4e de couverture

« Le 124 était habité de malveillance. Imprégné de la malédiction d’un bébé… » A Bluestone Road, près de Cincinnatti, vers 1870, les meubles volent, la lumière allume au sol des flaques de sang, des gâteaux sortent du four marqués d’une petite main de bébé. Dix-huit ans après son acte de violence et d’amour maternel, Sethe l’ancienne esclave et les siens sont encore hantés par la petite fille de deux ans qu’elle a égorgée. Jusqu’au jour où une inconnue, Beloved, arrivée mystérieusement au 124, donne enfin à cette mère hors-la-loi la possibilité d’exorciser son passé. Parce que pour ceux qui ont tout perdu, la rédemption ne vient pas du souvenir, mais de l’oubli.

Ce roman aux résonances de tragédie grecque, au style d’une flamboyante beauté lyrique, a reçu en 1988 le prix Pulitzer et a figuré pendant des mois en tête des listes de best-sellers en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

Un roman intéressant d’un point de vue historique et psychologique. C’est un roman qui interroge, bouleverse et dérange. Un roman qui vous marque…J’ai également vu le film qui reflète bien la violence, la folie et l’esprit du livre.

– « Le Père Goriot » de Balzac.

4e de couverture

 » J’ai trouvé une idée merveilleuse. je serai un homme de génie « , s’exclame Balzac au moment où il écrit Le Père Goriot. Il venait d’imaginer La Comédie humaine, ce cycle romanesque dans lequel les mêmes personnages réapparaissent d’un roman à l’autre. Il venait de créer un monde, le monde balzacien. Les plus beaux romans, dit André Maurois, sont des romans d’apprentissage. Les illusions de la jeunesse s’y heurtent au monde féroce et pourtant plein de délices. L’amour devient coquetterie, la vertu s’achète, l’argent ruine tout. Seule la passion balzacienne, ici l’amour paternel, résiste, dévorante et implacable. Le Père Goriot est la clef de voûte d’une œuvre géniale.

Alors, Balzac, on aime ou on n’aime pas. Moi j’ai adoré ! J’ai lu ce livre en 1ère et j’y pense encore souvent. Ce qui m’a plu, c’est le reflet de la société, de l’être humain, les relations père-filles, sociales, l’analyse du « paraître à défaut d’être »… Dans certains domaines, les choses ont-elles tellement changées ?

La comédie humaine dans toute sa splendeur !

– « Le trident de Shiva » de Rebecca Ryman

4e de couverture

Quand, en 1848, la jeune Américaine Olivia O’Rourke débarque à Calcutta, sa tante, digne aristocrate britannique, espère que cette villégiature se conclura par un bon mariage.Mais, contrevenant aux règles de la bienséance, Olivia s’éprend de Jai Raventhorne, un énigmatique paria, bâtard d’un Anglais inconnu et d’une Indienne de basse caste. Jai incarne à lui seul tous les charmes de l’Orient. Et il serait si bon de s’y laisser prendre… Les âmes charitables préviennent Olivia : il la détruira. Mais, emportée par une passion dévorante, Olivia n’écoute plus personne. Jai devient son obsession, son opium. Un poison doux et violent qui ne tardera pas à causer de terribles dégâts… À moins que le trident de Shiva, emblème de Jai et des forces du Mal, ne se retourne contre celui qui le brandissait.

J’ai aimé me plonger dans l’Inde du 19e siècle, la passion, la haine… J’ai vécu ce livre.

– « Kushiel, La Marque » de Jacqueline Carey ( 1er tome d’une série)

4e de couverture

Phèdre nó Delaunay a été vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant.

Habitant désormais la demeure d’un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l’histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout… les arts du plaisir. Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d’elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.

Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque. Or, lorsqu’elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d’Ange, elle n’a d’autre choix que de passer à l’action. Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d’embûches, qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.

Récit plein de grandeur, de luxuriance, de sacrifice, de trahison, d’insondables infamies et de conspirations machiavéliques, La Marque dévoile un monde de poètes vénéneux, de courtisans assassins, de monarques trahis et assiégés, de seigneurs de guerre barbares, de traîtres grandioses… vu par les yeux d’une héroïne comme vous n’en avez jamais rencontré et que vous n’oublierez jamais.

Complots machiavéliques, amours, sexe, trahisons, duels épiques… tout y est !

– « Les Enfants de la Terre, tome 1 : Le Clan de l’ours des cavernes » de Jean M. Auel

4e de couverture

Quelque part en Europe, 35 000 ans avant notre ère. Petite fille Cro-Magnon de cinq ans, Ayla est séparée de ses parents à la suite d’un violent tremblement de terre. Elle est recueillie par le clan de l’ours des cavernes, une tribu Neandertal qui l’adopte, non sans réticence, ayant reconnu en elle la représentante d’une autre espèce, plus évoluée.

Iza, la guérisseuse, Brun, le chef et Creb, le magicien lui enseignent les règles de la vie communautaire, leurs rites, leurs peurs, leurs audaces. Mais Ayla, la fillette blonde aux yeux bleus les surprend par sa puissance de raisonnement qui lui permet de s’adapter, de réagir rapidement et de ne pas être totalement dépendante de son environnement. Une différence qui ne tarde pas à faire d’elle une menace pour tout le clan, et à attiser la convoitise de Brud, le fils du chef…

Dépaysant, intéressant et original.

Bonnes lectures à tous !

Poussières d’os de Karin Salvalaggio

51s3nlH-c7L._SX319_BO1,204,203,200_

Un peu de fraîcheur avec les Editions Bragelonne Thriller ! Pour 21.50€, vous devez vous munir de gants, blouson, bonnet, après-ski pour réussir à supporter le climat de ces XX pages.

« glagla, je veux mettre des tongs ! »

Quelqu’un frappe à la porte de la maison de Grace Adams. Grace est certaine de savoir de qui il s’agit pourtant lorsqu’elle regarde par la fenêtre de sa chambre, elle voit une inconnue marcher sur le sentier derrière sa maison.Soudain, un homme émerge de l’obscurité des bois environnants et la poignarde, puis s’enfuit dans l’ombre, la laissant mourir dans la neige. Choquée, Grace appelle la police, sachant bien qu’ils ne pourront arriver à temps. Alors elle se décide à secourir elle-même la femme et constate qu’elle ne lui est pas étrangère…

Traumatisée, Grace est emmené à l’hôpital, pendant que le détective Macy Greeley est rappelée dans la petite ville de Collier – Montana – où elle a autrefois enquêtée. Elle va devoir traquer le tueur et comprendre ce que l’assassin a à voir avec Grace, une jeune femme troublée que son passé a peut-être brusquement rattrapé.

Mais la ville de Collier est toujours aussi secrète et Macy devra rouvrir de vieilles blessures pour résoudre un crime qui a semble-t-il mis plus de 11 ans à apparaître.

« Tu es carrément givrée de lire un livre où l’hiver est la saison de référence ! ».

Non, je ne suis pas givrée mais tordue. Faut être tordu pour sortir le 17 août 2016, un livre qui se passe en hiver. Tu me diras , ça peut donner un peu de fraîcheur sur la plage ! Merci Lilas pour cet air glacial😉.

Un nouveau thriller de Bragelonne que j’avais hâte de commencer. Sauf que j’ai galéré au début. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu du mal à accrocher tous les wagons. Le froid certainement. Grace Adams est témoin d’un meurtre en bas de chez elle. Tout de suite, on comprend que ce personnage est complexe, tourmenté. Il n’y a pas de surprise. Ensuite, on rencontre Macy Greeley, une détective, enceinte jusqu’aux yeux, qui vient enquêter. Bon, il faut dire qu’elle connait bien cette petite bourgade car Collier a déjà fait couler de l’encre pour des faits commis il y a 11 ans. Et puis, on a Jared, Alors, lui , j’avoue que j’ai eu du mal à comprendre sa place.

J’ai trouvé le personnage lisse, plat et tellement prévisible. En fait, le roman aurait très bien pu se faire sans lui. Bon ok, Grace flashe sur lui. Mais on sait déjà qu’elle n’est pas toute seule dans sa tête.

L’histoire policière n’a rien de surprenante. Elle est bien construite mais « classique ». Je sais que vu le nombre de thriller qui sortent, faire du surprenant est compliqué de nos jours. Mais là, je l’ai lu sans avoir de coups de coeur. Pourtant, je n’ai jamais été déçue par Bragelonne. Mais celui-ci est gentil, trop gentil pour moi. Il n’est pas mauvais juste simple. En fait, je n’ai pas eu besoin de me prendre la tête pour résoudre l’affaire. Moi je suis tordue, je veux du TORDU !!!

Après, il est idéal pour l’été car il est accessible ! Une lecture de plage ! Je laisse le vbin chaud de côté et files au bar de la plage, prendre un mojito !

Si tu veux le mettre dans ta valise, cliques sur l’image ci-dessous :