Lire à la plage, c’est bien mais pas toujours évident.

311963-ces-etapes-par-lesquelles-on-passe-990x0-1

Bonjour à tous,

En me baladant sur le net ce matin, voilà sur quoi je tombe :

 » VACANCES – Vous êtes enfin installé sur votre serviette de plage et vous comptez bien profiter de cet instant privilégié pour dévorer un bon roman. Sauf que lire les pieds dans le sable n’est pas un acte aussi ordinaire qu’il en a l’air.

Dos en compote, cheveux qui dégoulinent d’eau dans les pages, soleil qui tape… On a fait le point sur ces 10 étapes vraiment agaçantes par lesquelles on passe à partir du moment où l’on décide d’ouvrir un livre à la plage.

  1. Trouver la bonne position

Se tortiller, mettre du sable plein la serviette, pour finir transpirante sur le ventre avec les coudes qui flanchent déjà.

  1. Être envahie d’un sentiment de honte au moment de sortir son livre

Rangez-moi tout de suite ce roman de gare

  1. Dégouliner d’eau sur les pages du livre

Et voir un trou se creuser doucement mais sûrement dans le papier.

  1. Tacher les pages avec du Monoï bien gras

C’est le moment ou jamais de passer à la crème solaire (surtout qu’elle serait un puissant anti-rides).

  1. Bouffer méchamment du sable

Deux causes possibles: le vent ou l’enfant de la serviette d’à côté. Ce qui peut arriver de pire : perdre sa page.

  1. Lutter contre les lunettes qui glissent sur notre nez transpirant

Et les remonter une fois, deux fois, trois fois…

  1. Changer de position parce qu’on est en train de mourir

Les bras engourdis, le dos meurtri, et ses satanées lunettes de soleil qui ne tiennent pas en place. Oui, il est plus que temps de se retourner.

  1. Maudire ce roman fleuve de 800 pages qui pèse un âne mort

Note pour plus tard : se balader sur la plage avec l’intégrale de « A la recherche du temps perdu » dans les mains est un bon point pour notre caution intello. Ça devient tout de suite vachement plus compliqué au moment de lire le roman.

  1. Vouloir aller jusqu’au bout du chapitre alors qu’on est en train de cramer

Terminer les trois pages restantes et rentrer chez soi avec le coup de soleil du siècle/ou stopper sa lecture pour se tartiner de crème et revenir au point n°4 ? Cruel dilemme.

  1. Se rendre compte qu’on a perdu le fil depuis un petit moment

Soit depuis le passage du glacier il y a 15 minutes en fait.

Le lien de l’article

8 réflexions sur “Lire à la plage, c’est bien mais pas toujours évident.

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s