Les noces meurtries de Sandra Banière

9782903533311

Edition : Chemin vert

Prix : 4,99€ (ebook) – 23€ (papier)

Pages : 234

Résumé :

 » Robe blanche, hiver blanc, journée blanche… Ses illusions, en ce matin de février 1979, étaient aussi pures que ce blanc qui avait recouvert tout le vignoble, immaculé. « 
D’un point de vue extérieur, Hélène semble mener une existence paisible au coeur du vignoble champenois, mais une fois la porte de la chambre conjugale refermée, qui peut se douter de l’enfer qu’elle vit au quotidien ?
En parallèle, sa fille Gaby, va peu à peu perdre ses illusions sur la vie familiale et se construire dans la douleur.
Deux femmes face à l’adversité : deux femmes en quête d’indépendance.

Mon avis :

Tout d’abord, je voudrai remercier Sandra Banière et Marie-Pauline de m’avoir permis de lire ce roman contemporain, Les noces meurtries, son 1er roman.

1er coup de coeur, car c’est le 1er livre que je lis qui se passe dans ma région. Et j’avoue que pouvoir planter le décor quand on lit, c’est un réel plaisir. Les détails sont là jusqu’aux Coteaux, où j’y ai mangé de sacrées pizzas :-).

Mon second coup de coeur est l’histoire de ces deux femmes : la mère Hélène et sa fille Gaby. Hélène, mariée à un viticulteur qui la prend pour sa bonne et son objet sexuel. Dans ce monde (comme dans d’autres aussi), il est de monnaie courante que la place de la femme ne soit pas de plus réjouissante. J’ai pu l’observer car j’ai un peu fréquenté ce monde (vive le champagne !!). Le monde viticole est un monde où le paraître est très important mais surtout un monde très macho. Hélène subit les réprimandes, les assauts incessants de son mari. La place de la femme est dans l’ombre et surtout subir sans se plaindre et se taire. Et c’est comme ça, qu’Hélène a été élevé. Mais, sa force de caractère va lui permettre de se battre pour être la femme accomplie qu’elle désire être depuis toujours.

Gaby, sa fille, est le témoin de la violence morale et physique de son père envers sa mère. Mais aussi le témoin du combat de sa mère. Mais elle, comment va-t-elle vivre tout cela ? Quelles vont être ses séquelles surtout sur son regard sur les hommes ?

2 femmes, 2 battantes, 2 destins différents  voilà ce que Sandra Banière nous décrit dans ce livre que je perçois comme un témoignage. Et oui, il ne faut pas fermer les yeux, car ça existe et hélàs continue d’exister. Mais je le perçois aussi comme un message à toutes ses femmes qui sont esclaves de leur vie imposée, de leur mari, de ces soit-disant traditions .bah oui c’est comme ça, alors pourquoi changer ??!! Et bien justement, Mesdames, battez vous. C’est un message d’espoir qui vous dit que c’est possible et que ce n’est pas normal.

Encore merci Sandra Banière pour ce roman de vie. J’ai hâte de lire le prochain. Le style est fluide. L’histoire est bien structurée et les mots bien choisis. On ressent très bien les émotions que vivent les personnages et notamment ces deux femmes. Pour un premier essai, il est transformé ;-).  Je vous rappelle que vous pouvez retrouver une interview de l’auteure sur mon blog.

Un extrait : 

« L’air de rien, Michèle était venue dans sa chambre un soir, et sans préambule, comme si elle avait hâte de se débarasser de cette obligation, elle lui avait dit ce qu’elle devrait faire une fois mariée :

  • J’espère que tu es encore vierge !!

Vexée que sa mère ose sous-entendre qu’elle aurait pu s’exposer à un tel déshonneur, la jeune femme rougit et balbutia un « bien sûr » quasi inaudible.

  • Les hommes ont des besoins que, nous les femmes, n’avons pas. Mais, en tant qu’épouse, on se doit de satisfaire ces besoins. C’est comme ça, c’est la vie. Si tu te refuses trop à ton mari, car soyons claires, ce n’est pas toujours plaisant, il ne faudra pas t’étonner si un jour tu le vois partir avec une autre. Si tu lui donnes ce qu’il veut, il restera. »

Quelques mots sur l’auteure :

IMG_1433.JPG (1)Sandra Banière a 35 ans, elle enseigne les Lettres Modernes depuis une dizaine d’années dans un collège de la Marne et est mère de famille. Depuis l’enfance, la lecture et l’écriture sont ses deux passions.

12 réflexions sur “Les noces meurtries de Sandra Banière

  1. Félix dit :

    Je viens de terminer,

    les noces meurtries de Sandra Banière.

    Les premières pages m ont semblées un peu longues😕

    Oui nous sommes loin dans ce roman des thrillers et polars que j affectionne particulièrement 😉

    Mais ayant placé  ceci de côté j ai découvert, une écriture soignée,fluide, une histoire touchante qui pousse le lecteur à s’interroger sur la vie d’un couple où tout semble se dérouler paisiblement. mais nous ne voyons que la face visible.  Que ce passe t il lorsque la porte se ferme? Une vie pas si paisible qu elle  n y paraît. Les tourments,  les blessures psychologiques pour tout les protagonistes. Pourront ils sortir de la tourmente ?  A vous de le lire 😉

    Une lecture inhabituel pour moi mais que je ne regrette pas.

    Merci à Anne-Ju pour ce livre voyageur ainsi qu à  Sandra Banière.

    Aimé par 1 personne

  2. florencevilleneuveorangefr dit :

    ce livre voyageur esy étonnant : tout en étant dur , j’ai apprécié le combat de cette femme , de cette mère , son courage , sa détermination.
    Je me suis identifiée à plusieurs personnages au fil des pages.
    Un roman du terroir , pour moi , mon père avait des vignes et la vie n’était pas si facile que ça !
    Bon voyage !

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s