La rentrée littéraire chalonnaise – 1er RDV

Bonjour à tous,

Mercredi 7 Octobre dernier, j’avais rendez-vous à la bibliothèque de Chalon sur Saône pour un nouvel événement : la rentrée littéraire partie 1 !

Les bibliothécaires de Chalon et la librairie La Mandragore se sont associés pour nous présenter quelques livres lus parmi les 589 livres sortis pour la rentrée littéraire.

Donc je me suis présentée avec une amie, grosse lectrice aussi, dans la salle l’Esperluette de la bibliothèque. Une très jolie salle voûtée au passage. Accueillie avec le sourire et un petit espace « gourmandise », je me suis assise confortablement, prête à prendre des notes. Petite aparté :  Je vous avoue que je ne fréquente pas la bibliothèque car vu déjà tout ce que j’ai, si en plus, je vais à la bibliothèque, je n’aurai jamais d’une seule vie ! Donc c’était une première pour moi. 

IMG_20151007_200844
Une quinzaine de personnes s’installent et on peut commencer. J’apprends que c’est une première pour toute l’équipe de la bibliothèque et la libraire. La Mandragore propose souvent des rencontres dans sa librairie mais pas ce genre d’association. 5 mordues de lecture (Nadine, Audrey, Sophie, Edith, Aline) représentent la bibliothèque et 2 dealers de livres (Laetitia et Laurent) représentent La Mandragore. Chacun leur tour, ils vont nous présenter leur coup de cœur de la rentrée.

téléchargement (1)La 1ère à se lancer c’est Edith. Elle nous présente Le beau temps de Maryline Desbiolles. Il s’agit de l’histoire du compositeur Maurice Jaubert qui est mort en 1940 sur le front. Ce livre raconte sa vie, ses fréquentations dans les milieux artistiques dans les années 20-30 entre Paris et Nice. Ce livre a donné envie à Edith de réécouter ces musiques, d’aller au soleil, de se balader en pleine nature. On peut le cataloguer comme une biographie romancée.

téléchargement (6)Sophie est la suivante à nous présenter son livre : Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes d’Olivier Bleys. Comme le dit Sophie, la mode est au titre phrase et elle aime ce titre. Nous voilà plonger dans la Chine contemporaine, industrielle, avec une histoire de famille liée à un arbre qui se trouve juste à côté de leur maison. Mais leur maison et cet arbre sont menacés par des travaux qui les encerclent.  Il y a peu de personnages. Sophie a été touchée par ce livre et on le ressent quand elle s’exprime :-). Elle a eu le sentiment de découvrir une Chine méconnue, isolée comme elle le dit si bien :  » Cette famille est porteuse des belles valeurs de la Chine ancienne. » Et elle conclut avec  » c’est un conte qui retrace la vie d’un individu porteur de belles valeurs et d’une société qui les broie ».

téléchargement (7)La petite barbare d’Astrid Manfredi est le choix de Nadine. Suite au coup de coeur de François Busnel, elle n’a pas résisté 😉 ! Ah ce François, elles craquent toutes 😉 !! C’est un premier roman. Elle a aimé les phrases courtes, ça va à l’essentiel. Ce court roman, retraçant la vie de cette femme qui a commis des erreurs et qui lit et écrit en prison, se lit rapidement. C’est fluide. Mais attention il est aussi percutant qu’écœurant par moment !

téléchargement (8)Laetitia a choisi de nous parler du roman de Sophie Divry Quand le diable est sorti de la salle de bain. Encore un titre phrase ! C’est un roman qui retrace le quotidien et les péripéties de Sophie, vivant à Lyon, auteure à ces heures perdues, mais qui est une chômeuse actuellement et qui a des fins de mois difficiles. L’auteure ose TOUT ! C’est inventif ! Un roman parlant de la société actuelle . Laetitia a trouvé que de temps en temps c’était un peu long comme des pages de métaphores ou d’un seul mot.

téléchargement (5)Aline nous présente un livre qu’elle se disait pas « angoissée » à lire car elle savait que ça allait la bouleverser : La maladroite d’Alexandre Seurat. C’est aussi un premier livre qui parle de Diana ,une enfant maltraitée inspiré d’un fait divers récent. « Mais attention » comme dirait Aline, « on n’est pas dans le pathos ». Car ce roman est polyphonique. Il ne parle pas de Diana, qui n’a d’ailleurs pas la parole dans ce livre, mais de tous les personnages qui ont rencontré Diana : instituteurs, gendarmes …C’est un véritable coup de cœur pour Aline. « Il faut prendre du recul au(delà du sujet tragique » dit elle. L’écriture est factuelle et très bien documentée. Ça s’enchaîne rapidement.

téléchargement (9)Alors c’est au tour d’Audrey qui nous dit que quand elle lit un livre, elle regarde aussi bien le fond que la forme, et si l’un des deux n’est pas là, elle stoppe sa lecture ! Mais là, ce ne fût pas le cas pour La variante Chilienne de Pierre Raufast. Il parle d’un homme, qui suite à un accident, n’a plus souvenirs et donc plus d’émotions. Donc il décide de s’en créer des nouveaux à l’aide de petits cailloux. Chaque caillou représente un souvenir, enfermé dans un bocal par année. Audrey s’est justement fait la réflexion qu’un souvenir était souvent lié à une émotion et vice et versa. D’ailleurs n’hésitez pas regarder ce dessin animé qui n’est pas si éloigné du livre au final . C’est un coup de cœur pour elle, entre le conte et le roman, avec des personnages attachants, un peu philosophique, poétique mais surtout pas ennuyeux.

téléchargement (10) téléchargement (11)Pour la dernière présentation, c’est Laurent qui si colle en nous parlant de 2 livres !!! Football de Jean-Pierre Toussaint, qui est tout sauf un livre sur ce sport mais un livre qui parle du temps qui passe et de l’enfance. Le second est 7 de Tristian Garcia. 7 histoires, 7 personnages tous reliés. Un peu loufoque, bien écrit…bref un bon moment en perspective.

A la fin de ces présentations, je me suis dit « mais il n’y a pas de polars ? »…Ouf Aline m’a rassuré en me disant que vendredi, elle parlerait d’un roman paru chez Ombres Noires. En voyant la couverture, je me suis dit « trop cool », je le connais et je l’ai à lire. Mais je ne vous en dis pas plus..il faudra attendre ma prochaine chronique. Ceci étant, je me suis permise, et je pense que Nicolas Lebel  ne me dit rien ;-), de parler de Ni pitié, Ni remords ! Quand on aime, on ne compte pas ;-).

IMG_0876

source info-chalon.com

Après ces 7 présentations, la parole fût donnée à nous, participants (je vous rassure, on avait déjà parlé pendant les présentations). La discussion s’est porté sur le dernier d’Amélie Nothomb, Le crime du comte Neuville, qui se déguste comme un paquet de « friandises » . Pour finir sur celui de Christine Angot, qui n’est pas la personne la plus appréciée, avec son livre Un amour impossible, qui semble justement être un bon roman mine de rien. Mais quand, on n’aime pas le personnage, il est toujours difficile de lire un de ces livres sans aprioris.

Mise à part cela, j’ai trouvé ce moment très agréable, avec des échanges.Je pense que cette initiative est excellente. Des professionnels qui rencontrent des anonymes, c’est toujours enrichissant. Au final, nous sommes tous des lecteurs passionnés.

Un grand merci à Nadine, Audrey, Sophie, Edith, Aline, Laetitia et Laurent pour ce moment livresque.

Rdv pris pour vendredi 9 Octobre à la Mandragore pour la suite et fin de cette rentrée littéraire chalonnaise ;-).

19 réflexions sur “La rentrée littéraire chalonnaise – 1er RDV

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s