Ma chronique n°3 pour le blog Collectif Polar : Planète à louer de Yoss

téléchargement (3)

Edition : Mnémos

Prix : 9,90€

Pages : 313

Résumé :

« Toute ressemblance entre la Cuba des années 1990 et cette terre du XXIe siècle est purement intentionnelle »

Dans un futur indéterminé, une guerre nucléaire totale est sur le point d’éclater. Afin de sauver la Terre, des espèces extraterrestres en prennent possession, après avoir fait montre de leur force en annihilant l’Afrique. Ils y imposent des règles draconiennes visant à rétablir l’équilibre écologique. Un siècle plus tard, notre planète est redevenue un paradis, un « monde souvenir », où les riches xénoïdes viennent faire du tourisme. Mais derrière l’image d’Épinal, les conditions de vie des Terriens sont loin d’être idylliques. Buca, la prostituée, Moy, l’artiste métis ou Alex, le scientifique de génie, tous n’aspirent qu’à une seule chose : fuir… partir… s’exiler… quitter la Terre… par tous les moyens !

Mon avis :

Me voilà de nouveau, complice dans cette lecture suite à la demande du blog de Geneviève, Collectif Polar, dans la rubrique Avis de lecteurs. J’ai choisi ce livre, par le plus grand des hasards ! C’est le titre qui m’a plu. Je n’avais pas trop capté que c’était de la SF (eh oui je suis aveuglement les conseils de lecture de mon maître Jedi) ! Mon 1er roman SF !!! Waouh mais vraiment pur SF !

Au début, j’ai eu du mal à accrocher tous les wagons. Je me demandais quand les chapitres allaient se terminer ! Et là, au fur et à mesure, j’ai compris que ce n’était pas 1 histoire mais 7 histoires ! 7 nouvelles, 7 personnages différents mais qui ont tous un lien.

La planète à louer vous vous doutez bien que c’est la nôtre ! La Terre est devenue une sorte de grand parc d’attraction ! De nouvelles espèces voient le jour, instaurent de nouvelles règles . Car comme souvent les Humains n’ont pas compris que ces extra-terrestres n’étaient pas forcément venus pour leur nuire mais pour les aider ! Bref, ça c’est parfaitement humain au final ! Regardez les films comme Independance Day ou d’autres.Donc, ils vont voulus jouer les gros bras, les meilleurs et ils ont perdus ! Les ET sont ceux qui imposent leurs lois.

7 histoires parlant de 7 personnages qui ont des rôles différents dans cette nouvelle société à Cuba : une prostituée-incubatrice, un joueur de Voxl, un artiste-déchirant (j’utilise le terme déchirant dans son sens premier…il faut avoir le cœur bien attaché en lisant sa nouvelle), un flic peu scrupuleux…..Bref, un panel de différentes personnes dans cette nouvelle société.

On constate que même ses nouvelles lois, ce nouveau fonctionnement a aussi ses failles : drogues,corruption, mafia, sexe….Bref ce n’est pas forcément une belle vision du futur mais bon on a l’habitude ! Dites moi messieurs les auteurs, pourquoi les futurs sont-ils toujours aussi bétonné, sombre, gris, triste et aussi dangereux ? Ça ne donne pas envie…Bon après je ne vois pas forcément un futur avec des champs de tulipes partout …mais un juste milieu.

Bref je m’éloigne un peu …Je reviens à ce roman de SF. SF ! Oui je n’en reviens toujours pas d’avoir lu ça! Ce n’est pas désagréable au final. Après de là à dire que je vais être une adepte, je ne pense pas. Je n’ai pas l’esprit SF. Mais je suis contente de cette expérience. Car pour une ignorante comme moi, le style est fluide et ça se lit super bien. J’ai bien ressenti l’engagement de l’auteur et c’est ce qui m’a aidé à aimer ce livre au final. Et oui, je pourrai même le conseiller ;-). Mais je ne me permets pas de le comparer à tel ou tel autres romans SF vu que je n’ai aucun recul de ce côté.

Je n’ai pas trop parlé de Cuba mais je ne peux pas tout vous dire. Sachez juste que ce n’est en rien moralisateur, c’est juste un constat certes froid et dur mais un constat.

Collectif Polar c’est toujours un plaisir de participer à tes avis de lecteurs.

Un extrait :

 » Le monde est la machine. En dévorant l’art, elle dévore son créateur. Elle est perpétuellement avide de sang, de douleur et d’inspiration, et il y a toujours de nouveaux artistes désireux de lui servir d’aliment. C’est la vie et c’est l’Histoire. C’est le cycle éternel. »

Quelques mots sur l’auteur :

AVT_Yoss_1007Yoss, de son vrai nom José Miguel Sánchez, est l’un des fers de lance du renouveau science-fictionnesque cubain. Il est licencié en biologie.
Déjà publiés en Italie et en Espagne, la France l’accueille dans ses anthologies et revues avant de l’inviter aux festivals des Utopiales (2002 et 2004) et des Imaginales (2003). « Planète à Louer » (Se Alquila una planeta) a paru en janvier 2011 chez Mnémos. Son recueil, Interférences, publié en 2009 chez Rivière blanche, a été nominé au Grand Prix de l’imaginaire Étonnants Voyageurs 2010 et Sylvie Miller, sa traductrice, a reçu le Prix Jacques Chambon de la traduction pour ce recueil.
Il est récipiendaire du Prix UPC de l’Université de Catalogne (2010), l’un des prix espagnols les plus prestigieux pour une œuvre de SF.

Yoss est passionné d’arts martiaux, il est ceinture noire de judo et de karaté. Il est aussi chanteur dans son groupe de heavy metal, TENAZ dont il écrit la plupart des paroles.

6 réflexions sur “Ma chronique n°3 pour le blog Collectif Polar : Planète à louer de Yoss

  1. Noémie Lesne dit :

    J’ai commencé ce roman il y a quelques jours et j’ai du mal à accrocher, probablement parce que ce sont des nouvelles et non un roman à proprement parler, il n’y a pas de liens entre les personnages et on a pas vraiment le temps de s’y attacher et de les suivre. Du coup je ne sais pas si je dois continuer ma lecture…
    Pour une première expérience SF ça a du être particulier, personnellement je ne me serais pas vu commencer par cela, tu as eu du courage ^^

    J'aime

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s