Sous bonne « escort » de Caroline Mongas

Couv 1

Edition: Nana Editions

Prix : 13€

Pages : 

Résumé :

Tu m’as dégoté un cavalier ?
– On peut dire ça comme ça. Cela dit, je ne suis pas sûre que ça te plaise. J’ai fait appel à une agence.
– Une agence ?
– Promets-moi de ne pas te fâcher : il s’agit d’une agence d’escort-boys.
– Quoi ?!

Diane Warren est au sommet de sa réussite professionnelle : elle dirige l’une des plus puissantes sociétés de cosmétiques au monde et se classe régulièrement parmi les femmes les plus influentes de la planète. Elle est riche, belle, enviée. Tout serait parfait… si sa vie ne ressemblait pas au désert de Gobi. Pas de petit ami, deux mariages, deux divorces et deux enfants qu’elle aime mais qu’elle voit peu. Jusqu’au jour où sa meilleure amie, la fantasque Françoise, fait appel à une agence d’escort. Diane se retrouve pour une soirée au bras d’Eric : 25 ans, 185 cm de cheveux blonds, d’yeux émeraude et de muscles en acier. Entre eux, c’est le coup de foudre. Immédiat. Intense. Bouleversant. Sauf que quelques années, des millions d’euros et une tonne de préjugés les séparent…

Mon avis :

Tout d’abord je tiens à remercier Sabine Escaré, une correctrice hors pair et une nana super sympa. Ensuite, un grand merci à toute l’équipe des éditions Nana. J’ai eu la chance de lire ce livre en remportant un concours sur leur page facebook.

Je sais ce que vous êtes entrain de vous dire, ceux qui me connaissent bien.. »euh Anne-Ju, ce n’est pas du polar ce livre ? ». Eh bien, non ce n’est pas du polar mais de la romance. Oui de la romance de la pure de la vraie, comme ces téléfilms qui passent l’après-midi à la TV.

Je ne vais pas juger sur ce genre de littérature car comme vous le savez ce n’est pas ma tasse de thé. Mais, je suis curieuse donc je l’ai lu. Et j’avoue que j’ai passé un agréable moment à le lire, même si il n’y a eu aucune surprise pour moi.  Alors, je ne vais pas parler de l’histoire mais de tout le reste.

Tout d’abord, le livre en lui-même. Bravo, j’ai adoré la couverture ainsi que le 4ème de couverture qui est très féminin et qui donc correspond bien à la maison d’édition et la cible de lecteurs (lectrices en l’occurrence).La typographie est agréable à lire.

Ensuite, le style de Caroline Mongas. C’est d’une fluidité ! Pas de lourdeur, de dialogues « niais ». Certes, on retrouve certains clichés (un peu obligé vu le thème du livre!) mais pas dans la lourdeur. C’est léger et agréable. Je n’ai pas pu m’empêcher d’agrémenter ma lecture avec des petites friandises. Ce livre, c’est un bonbon sucré et non acidulé ;-).

Alors je vous rassure (amis, bloggeurs), je ne suis toujours pas devenue adepte de ce genre de littérature. Mais celui-ci était vraiment bien construit et écrit…Alors si vous aimez ce genre de livre, éteignez votre tv et lisez le !

Un extrait :

« Quittant son perchoir pour se poster derrière sa patronne, Françoise pose ses grandes mains carrées et compétentes sur ses épaules – arrachant au passage une petite grimace de douleur à Diane, à cause de ses énormes bagues.

  • Pour une fois, tu vas me faire le plaisir de m’écouter, Di. Vis ta vie ! Même si ce n’est qu’une passade avec Eric, profite. Eclate-toi, comme dirait ma fille ! Ca fait trois ans que tu mènes une vie de nonne, entièrement dévouée à ton boulot. Tu te lèves, tu bosses, tu te couches. Tu ne peux pas me dire le contraire.
  • Je…
  • Tu,tu, tu ! Ce garçon est une bénédiction pour toi.
  • Tu crois que je devrais le rappeler ?
  • Evidemment. Tu devrais même l’inviter à déjeuner cette semaine, te pomponner, le séduire et passer aux choses sérieuses.
  • Tu veux dire..?
  • Oui. Faire l’amour. T’envoyer en l’air. Faire crac-crac. Jouer à Tarzan et Jane. Avoir un rapport sexuel.
  • Je crois que j’ai compris l’idée générale. Mais…Si vite ?

Françoise leva les yeux au ciel en poussant un gros, un immense, un énorme soupir.

  • Tu es un cas désespéré, ma pauvre. »

Quelques mots sur l’auteur :

Caroline Mongas est une auteure qui veut préserver son anonymat. Donc, je ne mettrai pas de photo d’elle. Mais, je mets le lien de son blog qui est très très féminin : le cabinet des dames.

23 réflexions sur “Sous bonne « escort » de Caroline Mongas

  1. belette2911 dit :

    J’ai eu peur, j’ai cru que tu avais été zombifiée par une créature surgie de la terre, ou que tu avais perdu un pari, que c’était un défi, une sorte de brûlage de culottes imposé par des polardeurs… ok, on fera avec un escorteur… bon, pas ma tasse de thé, de café ou de lait, mais si un jour j’ai le cafard, je me boufferai cette romance 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Caroline Mongas dit :

    Merci pour votre chronique, Anne-Ju ! Je suis d’autant plus touchée d’avoir réussi à vous faire apprécier ma romance que vous n’êtes pas friande de genre de lectures. C’est, pour moi, un merveilleux compliment. Merci mille fois à vous ! Tenez, pour la peine, je vous embrasse ! 😉

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s