Territoires d’Olivier Norek

téléchargement (19)

Edition : Pocket

Prix : 7,30€

Pages : 376

Résumé :

À Malceny, dans le 93, on est habitués aux règlements de comptes. Mais un nouveau prédateur est arrivé en ville et, en quelques jours, les trois plus gros caïds du territoire sont exécutés. Le capitaine Coste et son équipe vont devoir agir vite, car leur nouvel ennemi s’implante comme un virus dans cette ville laissée à l’abandon, qui n’attend qu’un gramme de poudre pour exploser. Une ville où chacun a dû s’adapter pour survivre : des milices occultes surentraînées, des petits retraités dont on devrait se méfier, d’inquiétants criminels de 12 ans, des politiciens aveugles mais consentants, des braqueurs audacieux, des émeutiers que l’État contrôle à distance de drone. Et pendant ce temps, doucement, brûle la ville. La dernière affaire du capitaine Coste ? Elle se passe en enfer…

Mon avis :

Alors là je n’ai pas traîné après avoir fini Code 93 ;-). Et je ne regrette pas car je l’ai tout simplement dévoré…(je sais encore un…mais que voulez vous quand on aime, on aime !). Donc nouvelle immersion dans le 93 où l’on retrouve les mêmes flics et une nouvelle enquête qui nous entraîne sur les rouages politiques, les émeutes, les go fast.

Encore une fois, les détails sont super précis. On se croit dans la série Engregnages où l’on est un spectateur des plus attentifs et passionnés.

Olivier Norek nous livre un polar très urbain mais avant tout contemporain ! Oui, il ne faut pas se leurrer, ce qui est décrit dans ce livre est ce qui se passe dans les cités. Mais cette fois-ci, il n’y a pas que l’organisation des cités qui est décrite mais aussi tout le fonctionnement politique d’une mairie avec à sa tête une Reine des plus avide de pouvoir. J’avoue que je ne m’étais jamais penchée sur ce sujet de magouilles pour créer et stopper des émeutes, de faire des dealers des portes-paroles, c’est chose faite maintenant. Alors, je ne suis pas là pour débattre de la politique car rien n’est nouveau, ce genre de magouilles et autres subterfuges existent depuis la nuit des temps.

Je dois avouer que j’ai trouvé ce second volet encore mieux que le premier. Alors j’étais devenue accro mais là je confirme mon addiction. M. Norek vous êtes un maître du roman policier, le vrai , le pur, le dur. Vous connaissez vos procédures sur le bout des doigts..oui vous savez de quoi vous parler et ça se ressent. J’ai aussi ressenti l’amour de votre métier….un métier mis à dures épreuves devant tant de failles que les délinquants arrivent à contourner sous le nez de la justice.

Et que dire des dialogues ? un humour. Car malgré toute cette violence, délinquance, les dialogues font sourire. Car, ils sont humains. Et oui, l’humour a toujours été un excellent moyen de relativiser….D’ailleurs, elle se trouve où cette rue Nicolas Lebel ? 😉

Maintenant, M. Norek, étant donné que vous m’avez rendue accro, il va falloir me filer de la came et de la bonne !! Donc à quand un nouveau roman ?

Un extrait :

 » Fleur Saint-Croix était effectivement toute jeune et le 93 sa première affectation. Malgré son inexpérience, elle bénéficiait d’une qualité rare qui lui évitait bien souvent de se casser la figure par orgueil et lui faisait reconnaître quand un avis était meilleur que le sien. Ce qui ne l’empêcha pas, vexée, de tousser au démarrage.

-Oui..bien…effectivement…suspendez cette instruction, je vais y réfléchir.

Et sans au revoir, ni merci, ne merde, elle raccrocha.

Le lieutenant Scaglia se rapprocha de l’équipage de policiers. Il restitua le portable à son propriétaire dont l’attention était toute dirigée vers les groupes disparates de gamins, en attente d’une étincelle.

-Ça se réchauffe ?

-Tout doucement, lieutenant, tout doucement. Et les instructions du parquet ?

-On fait enlever le corps, on scelle le box et vous pouvez décoller. Vous vous en sortez bien, la magistrate voulait faire ouvrir tous les autres.

-Une surprise derrière chaque porte, comme le calendrier de l’Avent. On vous en doit une belle.

-Ouais, ben tâchez d’avoir de la mémoire : on risque de bosser sur votre secteur pendant quelques jours.

-Alors bienvenue à Malceny, Lieutenant. Vous allez adorer. »

Quelques mots sur l’auteur :

IMG_20150620_111648Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche de la Sous-Direction de la Police Judiciaire (SDPJ) en Seine Saint-Denis (93). Après deux ans dans l’humanitaire, il devient gardien de la paix à Aubervilliers, puis rejoint la PJ au service financier puis au groupe de nuit chargé des braquages, homicides et agressions. Après avoir réussi le concours de lieutenant, il choisit Bobigny au sein du SDPJ 93, à la section enquêtes et recherches (agressions sexuelles, enlèvement avec demande de rançon, cambriolage impliquant un coffre-fort…).

Il écrit quelques textes et participe en 2011 à un concours de nouvelles. Il décide de se mettre en disponibilité pour écrire son premier roman « Code 93″, un polar réaliste qui nous plonge dans le quotidien des policiers en Seine-Saint-Denis. »Territoires », présenté en exclusivité à l’occasion de ce 6ème Festival International des Littératures Policières de Toulouse Polars du Sud, est la suite de « Code 93 ». Il a travaillé à l’écriture de la sixième saison d’Engrenages

Les droits de ses romans sont déjà acquis en vue d’être portés à la télévision pour y être déclinés en série.

15 réflexions sur “Territoires d’Olivier Norek

  1. Aurore dit :

    Je ne savais pas du tout qu’Olivier Norek était lieutenant de police (et beau gosse), ça me donne encore plus envie d’aller acheter Code 93. J’adore quand l’auteur est bien documenté et qu’il nous donne plein de détails, ça fait souvent des super romans !

    Aimé par 1 personne

  2. Stéphanie Bigand dit :

    Je l’ai lu après Code 93 que j’avais adoré, et j’ai autant aimé celui là. J’aime ce style d’écriture, quand ça va droit au but, c’est fluide, c’est prenant. On n’a aucun mal à visualiser les scènes, décrites de façon simple et claire. Mais moi j’étais sur le cul de découvrir ce type de magouilles, naïve que je suis. Dans cet univers de violences, j’ai trouvé touchants les liens au sein de cette équipe de choc. Vivement le prochain ! Et encore merci à Anne-Ju !

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s