Engregnages, la série où l’on tombe vite dedans !

téléchargement (20)

Bonjour à tous,

Je publie souvent cette chronique le mercredi mais jour férié oblige (le 11/11), le blog l’était aussi ;-).

Alors nouvelle semaine, nouvelle série ! J’ai eu envie de vous parler d’une série que je suis depuis des années : Engregnages.

Je parie que beaucoup d’entre vous la connaisse, surtout les amateurs de polars. Mais pour d’autres, ça sera une découverte !

De quoi ça parle ?

A travers, un jeune procureur, un juge expérimenté, une avocate aimant le luxe et des flics aussi cabossés que leurs voitures, cette série décrit les rouages de la justice française.

Il y a actuellement 5 saisons. La 6 est en cours. Sachez qu’Olivier Norek participe au scénario de cette nouvelle saison ! Ça promet du lourd.

A chaque saison, il y a une affaire à résoudre que l’on suit de A à Z. La vie des personnages est le fil conducteur de toutes les saisons.

Je ne vous donne que le résumé de la saison 1 car je ne voudrais pas spoiler les autres…..je veux juste vous donner envie de la regarder.

Saison 1 : Le cadavre d’une jeune fille est retrouvé dans une benne à ordures, à proximité d’entrepôts abandonnés. Son corps dénudé a été livré aux chiens et son visage réduit en bouillie. Une autopsie révèle que ce corps est celui d’une Roumaine. Benoît Faye, le meilleur ami de Pierre Clément, substitut du procureur chargé de l’enquête, la connaissait bien. Il va être impliqué dans cette sale affaire agrémentée d’argent sale, de sexe et de politique.

Mon avis :

Vous savez ce que c’est de se prendre une série en pleine face ? non ? Eh bien celle-ci m’a fait l’effet d’une sacrée gifle. Dès le premier épisode, je n’ai pas pu décrocher. Oui je peux le dire : « Bonjour, je m’appelle Anne-Ju et je suis une droguée d’Engregnages ».

Tout d’abord les personnages. Des flics avec des problèmes, des priorités, des blessures, des vies privées très compliquées, des vices..Ils sont attachants, énervants, touchants.. On a envie de les aider mais ils s’en sortent très bien sans nous. J’adore Gilou et une mention spéciale au Capitaine Berthaud. Car il y a une puissance dans l’interprétation de ces personnages. Le jeu d’acteur est vraiment formidable.

Après les flics, nous avons la partie justice. J’ai découvert Audrey Fleurot dans cette série, qui joue une Joséphine (euh pas du tout ange gardien) qui aime son métier mais avant tout pour encaisser les chèques de ses clients. Ensuite, nous avons deux magistrats, le juge Roban que j’ai envie de secouer parfois mais pour qui j’ai beaucoup d’attachement. Philippe Duclos est bluffant dans ce rôle. Pierre Clément commence comme substitut mais trop honnête et aimant défendre les causes perdues, devient avocat à partir de la saison 3.

On va les voir faire les bons choix, aussi les mauvais, douter, aller au bout de leurs convictions, enfreindre les règles et vivre avec leur culpabilité, mais aussi aimer, désirer et lutter pour une vie meilleure (stop à la philo ;-).

Le décor : Paris. Pas le Paris bling bling, mais celui dont on ne parle pas dans les guides, celui où les corps torturés, découpés sont retrouvés.

Le rythme : très très intense…Attention à ne pas rester dans le passage !!

Alors j’espère que vous avez envie de vous faire les 5 saisons….vous ne serez pas déçus !

Trailer saison 1 et 2 (mais pas plus ;-)) :

Les principaux acteurs :

Caroline Proust : Capitaine Laure Berthaud, capitaine de police aux méthodes parfois un peu musclées, membre de la DPJ

Thierry Godard : Lieutenant Gilles « Gilou » Escoffier, policier usé par la drogue et par la vie, membre de la DPJ

Fred Bianconi : Lieutenant Luc « Tintin » Fromentin, policier droit et honnête, père de famille, membre de la DPJ

Philippe Duclos : François Roban, juge d’instruction froid et compétent, qui connaît toutes les ficelles de son métier.

Grégory Fitoussi : Pierre Clément, substitut du procureur intègre et honnête, mais auquel son amour pour la Justice va jouer des tours ; il devient avocat à partir de la saison 3 et s’associe à Joséphine Karlsson.

Audrey Fleurot : Joséphine Karlsson, jeune avocate intelligente et très douée mais ambitieuse et sans états d’âme ; la haine viscérale qu’elle porte à la police va la pousser à commettre des actes répréhensibles.

Quelques photos :

    images (9)  images (7)

images (8) images (10)

téléchargement (21) images (11)

12 réflexions sur “Engregnages, la série où l’on tombe vite dedans !

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s