W3 Le sourire des pendus de Jérôme Camut et Nathalie Hug

téléchargement (20)

Edition : Le livre de poche

Prix : 8,90 €

Pages : 884

Résumé :

Lara Mendès, une jeune chroniqueuse, est portée disparue alors qu’elle enquêtait sur le marché du sexe et ses déviances. Un avocat et son épouse sont sauvagement assassinés, leurs fillettes enlevées. À Rennes, Sookie Castel, policière hors norme, s’oppose à sa hiérarchie qui souhaiterait classer ces trois décès en suicide. Qui a enlevé Lara ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits sont affichés depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Alors que Sookie est mise à pied et internée, partout, le destin d’innocents est broyé sans pitié. Ils auront bientôt une voix : W3.

Le premier volet de la nouvelle série démentielle des auteurs de Prédation.

Mon avis :

Tout d’abord, je dois dire une grand MERCI à Geneviève du blog Collectif Polar. Car oui c’est elle qui m’a fait découvrir ce couple et c’est aussi grâce à un de ces concours que j’ai gagné ce livre dédicacé. Elle m’a remis ce livre lors de ma venue à SMEP 2015 où j’ai eu le plaisir et la joie de les rencontrer et de dîner avec eux. Comme quoi la vie est faites de plein de belles surprises….Quand je vous dis qu’il faut participer aux concours.

Comme vous l’avez compris, je l’avais depuis quelques temps dans ma bibliothèque. Ces derniers temps, j’ai eu du mal à être captivée par mes lectures (la dernière fut une réelle déception cf article Le liseur de 6h27). Et tout d’un coup, j’ai repensé à ce livre…Il était temps comme pourrait le dire certains ;-).

Allez c’est parti pour plus de 800 pages….un pavé ! Dès le premier chapitre qui fait 3 pages, j’ai tout de suite accroché. J’ai cru me retrouver dans le film Hannibal. Je ne vous dis pas pourquoi, si vous êtes curieux, vous irez le lire ;-). Vous savez, il y a des livres qui prennent un peu possession de nous. On ne sait pas comment l’expliquer mais ça nous fait bizarre…On tourne les pages sans s’en rendre compte…150…200…350….500…880…Fin Il ne m’a fallu que 5 jours pour le lire en sachant que j’ai eu un week end chargé !!

C’est tellement bien écrit que ça se lit tout seul. Un quatre mains décapant, captivant.

La construction du livre est tout aussi passionnante : du 16 juin au 23 Juillet. Dans ces journées, les chapitres sont découpés en fonction des personnages. Au début, je me suis dit que je n’allais jamais m’y retrouver (l’épaisseur du livre fait toujours peur) mais je n’ai pas eu besoin d’un carnet de notes. Au contraire, c’est tellement bien construit que l’on ne peut pas s’y perdre.

Ces deux auteurs jouent au petit Poucet. Ils nous sèment des cailloux qui nous permettent de retrouver notre chemin sans souci ;-). Bon, je ne vais pas vous dire que ce roman est pour les âmes sensibles…Je ne suis pas une sensible niveau lecture. Je voulais du noir, du dur, du hard. Eh bien, vous avez tout ça dedans. Esprits tordus ces deux-là ? Pas plus que tous ces criminels qui existent depuis la nuit des temps. Alors, il ne faut pas se leurrer, ça existe (hélas) mais on a toujours l’envie de se dire que c’est de la fiction…Ceci étant ces deux-là sont mégas doués pour nous faire flipper. Je vous rassure, il y a aussi des passages où l’on sourit…comme les pendus ? allez savoir  ;-).

Concernant les personnages, ils sont tous attachants et très bien construits. Lara Mendès , une journaliste débutante, amoureuse, va se révéler une force de la nature. Tout comme Sookie Castel, une autre femme au caractère bien trempé qui survit avec ses démons. Ensuite, nous avons les personnages masculins qui apportent chacun une part à l’intrigue : Valentin Mendès, Léon Castel, Arnault de Battz, Hervé Marin, Rodolphe Craven, Bruno Dessay ,Ergon Zeller sans oublier le fantomatique Ilya Kalinine.

Les thèmes abordés : violence, prostitution, sexe, traites des femmes, le pouvoir des réseaux sociaux, corruption et magouilles en tout genre…Bref du croustillant et une sacrée organisation à démonter.

Conseil à suivre de toute urgence et aucune excuse possible : Procurez vous le et lisez le !!!!

Moi, je vais me procurer le tome 2. Je sais que le tome 3 vient d’être fini…Hâte…ma curiosité est en manque !!!

Un extrait :

 » Une odeur âcre de ménagerie se répandit sur le pont quand la porte du container s’ouvrit. Blotties les unes contre les autres dans le fond de la structure métallique, une trentaine de filles âgées de 12 à 16 ans au plus crevaient de trouille et de faim sur des matelas crasseux. Une demi-douzaine de grands seaux leur servaient de latrines. En tout et pour tout, elles disposaient d’une bouteille d’eau par personne pour tenir jusqu’en Suède où un camion récupérait le container au plus tôt le lendemain soir. La plupart portait déjà les stigmates de violences, l’équipage s’étant servi au passage. »

Quelques mots sur les auteurs :

téléchargement (21)Il y a donc Jérome Camut et Nathalie Hug. Lui est un auteur de fantasy et fantastique. Il suit dans un premier temps des études de réalisation audiovisuelle à l’Ecole supérieure de Paris et est aujourd’hui régisseur pour la télévision.
Son premier roman, « Le trait d’union des mondes », premier volet d’une trilogie intitulée « Malhorne » mêlant thriller et fantastique, paraît en 2002.
Mars et juin 2004, Jérôme Camut publie les deux premiers tomes de la tétralogie « Malhorne » aux éditions Bragelonne. Nathalie Hug se les procure et, bouleversée par sa lecture, décide de contacter l’auteur. Ils ne se quitteront plus et commencent très vite à écrire ensemble.

Naît ainsi « EspylaCopa », une nouvelle Fantastique publiée dans Fantasy 2006 aux éditions Bragelonne. Puis le thriller « Prédation », premier opus de la trilogie les Voies de l’ombre, aux éditions Télémaque. Depuis leur mariage en 2006, les deux auteurs consacrent leur vie à l’écriture

Les Éditions Calmann-Lévy ont publié « Les Éveillés » en 2008, « 3 fois plus loin » en 2009 et « Les Yeux d’Harry » en 2010.

Dans son premier roman solo, « L’enfant-rien », elle a imaginé un personnage naïf et inquiétant, à la voix singulière, aux questionnements bouleversants.
Suivront  » La demoiselle des tic-tac » et « 1, rue des petits-pas ».

29 réflexions sur “W3 Le sourire des pendus de Jérôme Camut et Nathalie Hug

  1. Stéphanie dit :

    Ça y est je l’ai lu ! je te rejoins sur le fait qu’il se lit vite, et surtout, sur le fait qu’on ne s’y perd pas. C’est toujours ce qui me fait un peu peur mais là non. En revanche, pour moi qui suis une âme sensible, ça a été, je m’attendais à pire. Il y a quelques scènes difficiles au début, mais elles sont peu nombreuses, et surtout courtes, donc ça va. Un livre rythmé et bien construit, sur un thème central difficile, et j’ai bien aimé aussi le fait qu’il aborde la place des médias et des réseaux sociaux.

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s