La chronique de Marie : Seul le silence de R.J Ellory

téléchargement

C’est qui, qui l’édite ?  Sonatine

Prévoir un trou dans le budget « fringues » ce mois-ci de ? même pas ! format poche à  7.60€

Je tourne : 608 pages (ah ouais quand même !)

J’ai décidé de faire une pause aujourd’hui, je me matte un film, un James Bond of course. Alors je laisse la parole à une des mes fidèles : Marie. Je lui ai proposé et elle a dit oui direct ! C’est trop sympa ! Encore merci Marie. C’est à toi !

Le blabla officiel ;-):

Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée.

La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l’a touché de trop près.

Lorsqu’il comprend que le tueur est toujours à l’œuvre, il n’a d’autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d’enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable, dont l’identité ne sera révélée que dans les toutes dernières pages.

Alors Marie, il est tordu ce livre ou pas ?

Un roman noir qui nous emmène dans la quête infernale d’un petit garçon que nous voyons grandir tout au long du livre. Quête amorcée par de violents meurtres avec démembrements et viols perpétrés sur des petites filles de son village et d’ailleurs et qui se terminera par « l’arrestation » de ce serial killer. Toute la vie de Joseph sera marquée par ces tueries et ce, parfois bien malgré lui.

Comment sortir indemne de ce roman? Je vais être encore à court de d’adjectifs : Magnifique, excellent, addictif , … RJ ELLORY a cette plume particulière, intelligente, poétique, vraie et violente à la fois. Une émotion incroyable se dégage de ses personnages, tout ce qu’il y décrit nous plonge dans nos propres démons ou bonheurs; c’est un trop plein de tristesse, d’émotions, de larmes rentrées et versées, d’amour et de haine, du bien et du mal. Vous l’avez sans doute compris,cet auteur me subjugue de ses mots et seulement trois de ses livres lus jusqu’à présent, et à chaque fois,l’histoire me prend aux tripes… « Seul le Silence » est un bijou à l’état brut, une Pépite à ne pas laisser traîner au fond d’une bibliothèque sans l’avoir lu au moins une fois…car ,oui ,déjà fini et je sais que je le dégusterai une deuxième fois ce chef d’oeuvre 😉

Je pique des lignes du livre pour vous les montrer …mais chut faut rien dire 😉 :

La salle de classe était vide. C’était le milieu de l’après-midi. Mon père était mort depuis presque trois mois. J’allais avoir douze ans cinq jours plus tard.

« Notre leçon d’aujourd’hui….J’ai la ferme impression que tu t’es ennuyé. »

Je secouai la tête.

« Mais tu n’étais pas attentif, Joseph.

– Je suis désolé, mademoiselle Weber…Je pensais à autre chose.

– Et à quoi donc ?

– Je pensais à la guerre, mademoiselle Weber.

-Tu as entendu parler de la guerre en Europe ? demanda-t-elle, visiblement surprise, même si je n’aurais su dire pourquoi.

J’acquiesçai.

« Qui t’en a parlé ?

– Ma mère, mademoiselle Weber….ma mère m’en a parlé.

– c’est une femme cultivée et intelligente, n’est ce pas?

-Je ne sais pas, mademoiselle Webber.

– Crois moi ,Joseph Vaughan, toute américaine vivant en Géorgie qui a entendu parler d’Adolf Hitler et de la guerre en Europe, je te dirais que cette femme est une personne cultivée et intelligente.

-D’accord,mademoiselle Webber.

-Viens t’asseoir ici, Joseph. »

C’est qui ce R.J Ellory ? c’est J.R à l’envers 😉 (je sais elle était facile celle-là !)

R. J. Ellory, -soit Roger Jon Ellory- est un écrivain britannique, auteur de romans policiers AVT_RJ-Ellory_5587et de thrillers.

Orphelin très jeune, il grandit en pension, puis chez ses grands-parents, jusqu’à être incarcéré à 17 ans pour braconnage. Une fois sa peine purgée, il se lance dans la musique, tout en étudiant et lisant beaucoup: Tolkien, Stephen King…

Il devient un temps guitariste du groupe de rock « The Manta Rays », avant de se tourner vers la photographie. Il commence à écrire en 1987, mais il devra attendre 2003 pour que son roman, « Candlemoth », soit publié.

Entre 1987 et 1993, RJ Ellory écrit pas moins de vingt-deux romans, chacun lui valant des refus éditoriaux des deux côtés de l’Atlantique : en Angleterre, on refuse des romans situés aux États-Unis, écrits par un anglais, et outre-Atlantique, on ne veut pas de romans se passant aux États-Unis, écrits par un Britannique.

On peut citer parmi ses œuvres : « Vendetta » (A Quiet Vendetta, 2005), « Seul le Silence » (A Quiet Belief in Angels, 2007), « Les Anonymes » (A Simple Act Of Violence, 2008) ou encore « Les Anges de New York » (Saints of New York, 2010)

R.J.Ellory est lauréat du prix Nouvel Obs/BibliObs du roman noir 2009 pour « Seul le silence ». Aujourd’hui il se consacre pleinement à son écriture et à la musique avec son groupe de blues, « The Whiskey Poets ».

site officiel:
http://www.rjellory.com/

36 réflexions sur “La chronique de Marie : Seul le silence de R.J Ellory

  1. Stéphanie Bigand dit :

    Encore jamais lu cet auteur !! Je ne savais pas lequel commencer, bon ben maintenant je sais !
    Sinon, j’ai adoré aussi l’originalité du début, notamment le « c’est qui qui » et le « 608 pages (ah ouais quand même) ». Ah oui et le « je pique des lignes sur le livre mais chut faut rien dire ».
    😀 😀 😀 😀
    Bref merci Mesdames pour cet article, à la fois drôle et efficace.

    Aimé par 1 personne

  2. Val dit :

    Le livre est magnifique. Un coup de coeur découvert il y a déjà quelques temps. Si vous avez aimé, je vous engage à lire Papillons de nuit du même Ellory, et petite curiosité : à écouter la chanson de Michey 3D, « Joseph », inspiré de Seul le Silence

    Aimé par 1 personne

  3. anaverbaniablog dit :

    J’entends (ou plutôt je lis) beaucoup de bien de cet auteur, mais je ne pense pas sauter le pas car les histoires de corps mutilés ne me plaisent généralement pas. Mais en plus là ce sont des enfants. Je vais m’en tenir aux thrillers de Linwood Barclay, qui parlent plutôt de disparitions. C’est plus soft pour la petite nature que je suis. ^^

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s