Section, zéro, la série au futur si proche !

téléchargement (15)

Mercredi, enfin,

Pour moi c’est la journée qui annonce que le week end est proche ! Que ça fait du bien ! C’est aussi les souvenirs Club Dorothée et autres. Maintenant, c’est ma journée où je vous parle d’une série.

Section Zéro est la série que je convoque dans mon salon !

« Section Zéro, présentez vous svp »

Dans un futur pas si éloigné, 2024, les États européens endettés ont renoncé à leur souveraineté au profit de multinationales toutes-puissantes. Parmi ces « sociétés-titans », Prométhée ne cesse d’étendre son emprise sur la Fédération, dont la population est divisée entre la ville haute (réservée aux puissants) et la ville basse (où s’entassent les pauvres et les déviants). Son but ? Remplacer la police par une milice privée, le Black Squad, et créer une armée d’hommes robotisés. C’est compter sans Sirius Baker (Ola Rapace), super-flic bien sombre, « à l’ancienne », qui va se battre pour empêcher la disparition du monde dans lequel il a grandi. Il intègre un groupe d’élite résistant, la Section Zéro, prête à utiliser tous les moyens – y compris la violence et l’illégalité – pour parvenir à ses fins.

Parfait, il n’y a plus qu’à regarder tout ça !

8 putain d’épisodes !!! Excusez mon langage mais je confirme les dires suivants : « C’est mon Mad Max, mon Blade Runner, un cri d’alarme à ma façon », annonce d’emblée Olivier Marchal.

Dès le début, tu en prends plein la figure : crade, poussiéreux, désespérant, noir, très noir, d’une violence extrême. Inutile de prendre une assurance vie, vous n’aurez pas le temps de la signer ! Waouh, comment voir le bout du tunnel ? Impossible. La corruption, la famine, les destructions sont partout. On aurait bien besoin des Avengers pour sauver ce monde.

Un monde pas si lointain que cela. 8 ans ! Dans 8 ans, voilà comment Olivier Marchal imagine notre mode. Deux mondes qui s’opposent, des individus dont la survie est le leitmotiv. Un western urbain à la mode SF. C’est prometteur ? Non ! C’est décapant !

Cette série vous propulse contre le mur ou alors sous votre couette si la violence vous fait peur. Car niveau « je frappe, je tue, je dégomme », on est servi. Olivier Marchal ne fait pas dans la dentelle, même s’il avoue que les scènes de violence et de sexe sont les plus dures pour lui à tourner.

Du sexe, j’ai écrit ? Hey, oui. Car malgré toute cette violence, il y a un aspect sexy dans cette série. Un peu d’amour ? Bien sûr, il en faut . On se bat toujours pour quelqu’un au final : une femme, un homme ou un enfant.Mais aussi pour quelque chose : l’honneur, la survie. D’ailleurs, comme dans chacune de ses séries, la femme a une place importante. Elle est le pilier, le point de repère qui permet de ne pas se noyer ou ici se faire tuer…quoique !

Vous avez tout ça dans cette série. Et des acteurs au top niveau.

On retrouve son ex-femme, Catherine Marchal, qui joue une flic incorruptible, une femme qui n’a plus rien à perdre. Pascal Greggory, le méchant des méchants. Il a vraiment la gueule de l’emploi. Plus d’une fois, j’ai eu envie de lui exploser la tête ! Mon chouchou, Tchéky Karyo, qui avec son côté sombre me fait succomber. Il n’y a pas que James Bond dans la vie ! Je n’oublie pas, ce flic si sombre, Sirius Becker, interprété par Ola Rapace. Pour la petite info, il incarne un des méchants dans Skyfall ! Un signe ;-).

Après avoir lu tout ça, on se dit qu’il n’y a rien de nouveau. Certes, mais la marchalienne que je suis, est ravie de retrouver ce qui fait son style.  Une trame bien noire, un monde où la morale n’a plus sa place, mais où subsistent néanmoins une certaine fraternité, quelques irrémédiables défenseurs de la justice.

Alors, on met au placard les Avengers et on file retrouver la section zéro de ce pas !!!

Tu veux ? Tu cliques sur l’image ci-dessous :

Voyez par vous même :

 

Un casting qui aime plus démolir que construire :

Ola Rapace : Sirius Becker

Pascal Greggory : Henry Munro

Tchéky Karyo : Franck Varnove

Catherine Marchal : Elie Klein

Francis Renaud : Robert Bianchi

Laurent Malet : Papa Charly

Juliette Dol : Cheyenne Rodriguez

Hilde De Baerdemaeker : Diane Becker

Marc Barbé : Janko

Gérald Laroche : Karl Josephson

Jean-Michel Fête : Eric Van Zandt

Stefan Ivanov : Dan Sorensen

Maud Jurez : Lucy Lee

Inès Spiridonov : Lou Becker

Constantin Balsan : Christian Kaltz

Michaël Erpelding : Tony Balestra

 

Mais qui sont-ils ? 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

28 réflexions sur “Section, zéro, la série au futur si proche !

  1. alexisculture dit :

    Dommage que les deux premiers épisodes lambinent et ne soient pas à la hauteur du reste. J’ai vraiment eu peur au début, mais j’ai été vachement impressionné. Et j’espère que les deux premiers épisodes n’auront pas dérouté trop les spectateurs et qu’il y aura une suite dans une seconde saison 🙂

    Aimé par 2 people

    • lesmotordusdanneju dit :

      C’est pour cela que j’essaye de faire bien passer que cette série vaut le coup. Il faudrait regarder 3 épisodes de suite et non 2 ! Après, j’ai entendu Olivier Marchal dire que cette série, c’est un peu un coup de poker. Au début de l’écriture, ils sont un peu partis dans tous les sens, avec des envies de faire comme Star Wars. Mais ils se sont vite recadrés. Je pense que cette saison est un essai. Il sera transformé avec la saison 2. Obligé ! Car là, j’ai trop envie de savoir la suite. Ce qu’il va nous sortir de son esprit tordu. J’ai déjà hâte de voir la dernière saison de Braquo !

      Aimé par 2 people

  2. Nathalie M dit :

    je l’ai commencée la semaine dernière et je confirme : c’est vraiment bien
    Un peu téléphoné parfois mais bon sang, pour une fois que les français font quelque chose d’original en matière de série, on va pas bouder notre plaisir !

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s