Les coups de coeur de Mai d’une fan de polars et de thrillers

Banniere coups de coeur

Hello,

Geneviève du blog Collectif Polar a réussi à trouver du temps pour vous faire une sélection. Merci beaucoup à elle, car je sais que tu es débordée de chez débordée.

Mai n’étant pas encore fini, nous sommes dans les temps ;-).

PS: Si vous voulez vous procurer le livre, il suffit de cliquer sur son image.


 

Hello chers lecteurs et chères lectrices des Motordus,

Me voilà de retour pour venir vous tenter à nouveau. La faute à l’édition française, elle propose en ce printemps une vingtaine de très bons voire d’excellents polars que j’ai pu lire ses dernières années. Et quand je dis dernières années, je n’exagère point. Puisque je vais même vous offrir en bonus 2 titres incontournables qui viennent d’être réédités en poche après plus de 20 ans d’absence dans les rayons de nos librairies.

Vous verrez, il y en aura pour tout le monde, pour tous les goûts, toutes les envies.

Du roman policier sous toutes ses formes. Un peu de roman historique, du roman noir, du thriller, du légal thriller, du polar écologique, du roman psychologique. Et bien sûr du premier roman. Je ne pouvais pas faire autrement. 😉

Des auteurs connus ou plus confidentiels. Des grosses pointures aussi.

Mais leur point commun c’est qu’ils ont tous été de fabuleux moments de lecture pour moi.

Alors j’espère que ces lectures seront aussi fabuleuses pour vous !

Voilà mes ami(e)s, je n’ai plus qu’à vous souhaiter bonne lecture.

Et « VIVE LE POLAR » 😀

 


Bosco, Jacques Olivier

Loupo

Pocket ; Pocket. Thriller

Loupo, Kangou et le Chat sont d’anciens pupilles de l’Assistance publique. Devenus délinquants, ils enchaînent les casses dans les banques et les bureaux de poste de la région parisienne. Mais un jour, lors d’un braquage, Loupo blesse grièvement un enfant. Leur cavale ne fait que commencer.

Sombre et brutal, un roman noir et désespéré, avec ses paumés, ses filles amoureuses, ses turbulences et la mort qui guette au coin d’une rue mal pavée. « Une écriture qui se lit comme l’on déclame du rap, du slam, une incantation à la vie, à la mort, à l’amour, avec dans le brouillard de petites lueurs de poésie qui s’allument comme les feux follets dans les cimetières. » Paul Maugendre.


Bussi, Michel

Maman a tort

Pocket ; Pocket. Best, n° 16577

Quand Malone, 3 ans et demi, raconte avec ses mots d’enfant que sa mère n’est pas sa vraie maman, contre toute attente, Vasile le psychologue scolaire le croit. Il est le seul et doit agir vite pour découvrir la vérité. Car déjà, les souvenirs du petit garçon s’effacent.

« Bussi multiplie les fausses pistes, emmêle les fils de son intrigue, joue de l’illusion et du faux-semblant. Il est le maître du roman en trompe-l’oeil. » 


Castro, Joy

Après le déluge : une enquête de Nola Céspedes

Gallimard ; Folio. Policier, n° 794

Journaliste à La Nouvelle-Orléans, Nola Céspedes enquête sur la vie que mènent d’anciens condamnés pour viols. Grâce à son amie Calinda, qui travaille au bureau du procureur, elle obtient les noms d’anciens criminels dont Blake Larusse, un homme particulièrement inquiétant. Au même moment des jeunes filles sont retrouvées mortes dans le Mississippi, violées et mutilées.

Plus qu’une simple enquête, c’est un portrait de jeune femme que nous offre Joy Castro. Nous sommes témoins de l’incapacité de Nola à construire une réelle relation amoureuse, nous la voyons se débattre dans un rapport miné par les non-dits avec sa mère catholique pratiquante. Et quand l’héroïne se retrouve confrontée à son passé, son enquête se transforme en introspection douloureuse. Cette dimension psychologique captivante se greffe sur une structure narrative de thriller haletant, qui ravira les amateurs du genre.


De Giovanni, Maurizio

La collectionneuse de boules à neige

10-18

10-18. Domaine policier, n° 5049

Une femme de notable a été assassinée, le crâne fracassé par une boule à neige. Lojacono est chargé de l’enquête.

Né à Naples en 1958, Maurizio de Giovanni est napolitain jusqu’au bout de sa plume, sous laquelle sa ville prend vie, devenant un personnage à part entière de ses romans. Après La Méthode du crocodile. La Collectionneuse de boules à neige est le deuxième roman de l’auteur à paraître chez Fleuve Éditions.


Desai, Kishwar

La mer d’innocence

Ed. de l’Aube ; L’Aube poche. L’Aube noire

Simran Singh, travailleuse sociale, passe ses vacances avec sa fille adoptive à Goa, destination à la mode pour les jeunes du monde entier, lorsqu’elle reçoit une vidéo qui donne une tournure inattendue à son séjour. Une jeune touriste britannique, depuis portée disparue, y est agressée par des Indiens. Commence alors une enquête qui révèle les côtés sombres de l’Inde : violence, corruption, etc.

Kishwar Desai s’attache une nouvelle fois à dénoncer la violence et la corruption qui sévissent en Inde, et sa maîtrise du suspense ne fait que se confirmer !


Frost, Mark

La liste des sept

10-18 ; Grands détectives, n° 5032

Un jour de Noël 1884, à Londres, un jeune médecin nommé Arthur Conan Doyle est convoqué à une séance de spiritisme. Il est lui-même un spécialiste de l’occulte, ayant écrit un roman sur le sujet, inspiré des écrits ésotériques de Mme Blavatsky. A la suite de cette séance, Doyle se retrouve en danger de mort. Premier roman.

Un récit haletant dans l’atmosphère fantastique du Londres victorien, émaillé de nombreuses allusions à l’oeuvre et à la vie de Conan Doyle, par le scénariste de la série Twin Peaks.

Mon petit avis ICI


Higashino, Keigo

L’équation de plein été

Actes Sud ; Babel. Babel noir, n° 157

Dans la station balnéaire de Hari-Plage, le cadavre d’un ancien policier de Tokyo est retrouvé sur des rochers un jour après sa disparition. Le physicien Yukawa, qui séjourne au même endroit, fait appel à son ami policier Kusanagi, qui mène une enquête parallèle aux investigations locales avec sa collègue, Utsumi.

Avec L’Équation de plein été, l’orfèvre du polar nippon compose un roman faussement simple et authentiquement humain, à la mélancolie lumineuse.


Knight, Renee

Révélée

10-18. Domaine policier, n° 5061

Catherine est en train de lire un livre des plus angoissants : elle voit s’inscrire l’histoire de sa vie au fil des pages et le récit dévoile même un secret qu’elle pensait être la seule à connaître. Les frontières entre réalité et fiction s’effacent et Catherine est terrorisée à l’idée de découvrir l’épilogue du roman. Premier roman.

Ce premier thriller a été immédiatement repéré par la presse et les auteurs du genre.


Lawton, John

Retour de flammes

10-18. Grands détectives, n° 5056

En 1956, à l’apogée de la guerre froide, Frederick Troy, un lieutenant de Scotland Yard, est chargé d’espionner et de protéger Khrouchtchev, en visite officielle en Grande-Bretagne. Parallèlement, il enquête sur la mort d’un membre de la Marine dont le corps a été mutilé.

Une enquête de l’inspecter Frederik Troy de Scotland Yard, pris en pleine Guerre froide dans un tir croisé entre MI6 et KGB, sur les traces d’un amour perdu.


Lenormand, Frédéric

Voltaire mène l’enquête : Crimes et condiments

Le Livre de poche. Policier, n° 34119

Avec l’aide de la marquise du Châtelet, experte en recherches scientifiques, et de l’abbé Linant, grand gastronome, Voltaire enquête sur un tueur en série qui empoisonne des plats avec du cyanure ou de l’arsenic.

Après La baronne meurt à cinq heures (prix Historia, prix Arsène-Lupin et prix du Zinc de Montmorillon), Meurtre dans le boudoir et Le diable s’habille en Voltaire, une nouvelle aventure du philosophe truffée d’humour.


Minier, Bernard

Une putain d’histoire

Pocket. Thriller

Une sombre histoire où l’intimité est une illusion. Le narrateur commence par évoquer le moment où il nage vers la pointe d’une l’île, en pleine tempête, sous le choc de la vision d’une main spectrale qui a émergé des flots avant de s’y abîmer définitivement. Publié au Canada sous le titre Et il ne restera plus rien. Prix  du meilleur roman francophone (Festival polar de Cognac 2015).

Dès la parution de son premier roman, Glacé, prix du meilleur roman francophone du festival Polar 2011 de Cognac, Bernard Minier rencontre un très grand succès. Ses deux derniers ouvrages, Le Cercle et N’éteins pas la lumière, le confirment comme un auteur incontournable du polar français. Une putain d’histoire est un thriller implacable.

Mon billet ICI


Moatti, Michel

Blackout baby

10-18. Grands détectives, n° 5057

Londres 1942 : profitant du couvre-feu, un tueur hante les rues de la ville. En quelques jours, il assassine et mutile quatre femmes. Son modus operandi interpelle Scotland Yard et la presse, qui le surnomme aussitôt le Black Ripper.

Mélange réussi de documentation historique et de fiction, un roman inspiré d’un fait divers sanglant survenu durant le Blitz londonien.

Mon petit avis ICI


Nesbo, Jo

Du sang sur la glace : thriller

Gallimard ;Folio. Policier, n° 793

Olav est le tueur à gages attitré d’un gangster qui règne sur la prostitution et le trafic de drogue à Oslo. Lorsqu’il tombe enfin sous le charme de la femme de ses rêves, deux problèmes de taille se posent : c’est la jeune épouse infidèle de son patron, et il est chargé de la tuer.

Jo Nesbo rend hommage, avec Du sang sur la glace, récit court et poignant, aux grands maîtres du roman noir américain, de David Goodis à Jim Thompson.


Neuser , Marie

Prendre femme Volume 1, Prendre Lily

Pocket. Thriller

Après le meurtre de Lily Hewitt, retrouvée dans sa baignoire avec les seins tranchés et deux mèches de cheveux de couleurs différentes entre les doigts, l’équipe du policier Gordon enquête sur Damiano Solivo, un immigré italien voisin de la victime. Persuadé de la culpabilité de cet homme, dont l’alibi semble artificiel, Gordon collecte les indices de son implication sans rien pouvoir prouver.

Premier volume d’un diptyque tiré d’un fait divers qui tourmenta l’Italie et l’Angleterre de 1993 à 2011, Prendre Lily raconte la traque d’un psychopathe identifié. C’est une histoire de sexe, de pulsion et de meurtre.

La chronique ICI


Nygardshaug, Gert

La trilogie de Mino Volume 1, Le zoo de Mengele

J’ai lu. Thriller

Le jeune Mino Aquiles Portoguesa voit sa vie chamboulée lorsque de grandes compagnies pétrolières américaines détruisent sa forêt. Il devient alors le bras armé de l’Amazonie en tuant les coupables les uns après les autres.

Gert Nygårdshaug est l’un des écrivains norvégiens les plus populaires. Très engagé politiquement, il a à cœur de défendre la forêt amazonienne et ceux qui y vivent. Le zoo de Mengele, son livre le plus célèbre, est à la fois un thriller et un véhément plaidoyer en faveur des victimes de la mondialisation.

Notre avis ICI


Read, Cornelia

L’enfant invisible

Actes Sud ; Babel. Babel noir, n° 156

La journaliste Madeline Dare découvre par hasard le squelette d’un très jeune enfant noir. Rapidement, les soupçons se tournent vers la mère et son compagnon, et le procès de l’horreur s’ouvre.

Dans l’atmosphère fiévreuse du New York du début des années 1990, sur fond de tensions sociales, de lutte antidrogue et de violence interraciale, Madeline va devoir affronter des vérités douloureuses. Quel que soit le prix à payer pour cela.

Le billet de la chronique ICI


Stabenow, Dana

Une enquête de Kate Shugak : La mémoire sous la glace

Milady ; Milady Thriller

A la mort de son oncle, Sam Dementieff, un pilier de la communauté du plus grand parc national d’Alaska, Kate Shugak, détective privée, reçoit toutes ses possessions en héritage et la mission de retrouver son père. Ce dernier s’est volatilisé peu après la naissance de Sam, dérobant une icône russe de grande valeur. L’enquête expose Kate à de mystérieuses menaces.

Personne, mieux que Dana Stabenow, n’évoque aussi formidablement bien la dureté et la beauté de la vie dans les étendues sauvages de l’Alaska. Une excellente saga hors du commun, au coeur d’étendues sauvages et sans merci.


Turow, Scott

Identique

J’ai lu. Thriller, n° 11263

Le sénateur Paul Giannis se présente à l’élection municipale de Kindle County au moment où son frère est libéré de vingt-cinq années de prison pour le meurtre de son ancienne petite amie. Profitant de cette occasion, le frère de la victime reprend l’enquête concernant cet assassinat, allant de surprise en surprise.

Entre passion et faux-semblants, une intrigue étonnante qui montre jusqu’où peuvent mener les liens exceptionnels entre jumeaux par un des maîtres du thriller judiciaire.


Vargas, Fred

Temps glaciaires

J’ai lu. Policier

Paris. Une vieille dame, Alice Gauthier, est retrouvée morte dans sa baignoire, les veines des poignets tranchées. Suicide ou meurtre ? Le commissaire Bourlin, chargé du dossier, est bientôt rejoint par le commissaire Adamsberg et le commandant Danglard de la brigade criminelle. Une autre mort suspecte et paraissant liée les mène alors jusqu’en Islande. Prix Landerneau polar 2015.

Entre polar historique, tragédie et conte fantastique, Fred Vargas maîtrise à merveille le subtil équilibre des genres pour créer le sien, inimitable.

Mon avis ICI


Womersley, Chris

La mauvaise pente

J’ai lu. Littérature générale. Roman, n° 11069

Lee, un jeune voyou, se réveille amnésique et blessé, avec en sa possession une valise remplie de billets de banque. Il se fait soigner par Wild, un docteur morphinomane poursuivi pour erreur médicale. Les deux hommes se lient d’amitié et s’enfuient à la campagne. Mais Joseph, un gangster vieillissant, entend bien récupérer l’argent.

Couronné en Australie par le prestigieux Ned Kelly Award, ce grand roman noir, qui est aussi un conte moderne sur l’aliénation et le désespoir, est servi par la prose sèche et tendue de Chris Womersley.


Petit bonus rien que pour vous.

Et surtout jetez un œil sur ces deux pépites.

Cook, Robin

J’étais Dora Suarez : un roman en deuil

Rivages ; Rivages-Noir, n° 116

Retour du personnage du roman Les mois d’avril sont meurtriers. La jeune prostituée Dora Suarez a été sauvagement assassinée. Le policier anonyme qui mène l’enquête fait une descente dans la noirceur humaine.

J’étais Dora Suarez est le chef-d’œuvre de Robin Cook et un livre qui a profondément marqué le genre. Jetez-vous sur cette sortie en poche, elle était indisponible depuis 25 ans.


Japrisot, Sébastien

Piège pour Cendrillon

Gallimard ; Folio. Policier, n° 73

Michèle Isola, 20 ans, raconte l’histoire d’un meurtre, se présentant comme à la fois l’enquêteur, le témoin, la victime et l’assassin. Un roman qui explore l’âme féminine et la souffrance humaine.

Un bouquin à la construction déconcertante. Un piège inattendu pour le lecteur. Ici la narration est au service du suspens.

6 réflexions sur “Les coups de coeur de Mai d’une fan de polars et de thrillers

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s