220 volts de Joseph Incardona

téléchargement (3)

Attention, Milady Thriller va vous brancher sur du 220 volts ! Ils vous proposent un abonnement à 5,90€ pour une durée 186 pages.

Ramon Hill est un écrivain à succès. Mais depuis plusieurs mois, rien. Panne sèche. Son roman est en retard, la page reste blanche et avec sa femme, le courant ne passe plus.Margot prétend qu’un séjour en montagne, dans le chalet familial, leur ferait le plus grand bien. Le bon air, dit-on, régénère les corps fatigués et apaise les esprits anxieux.Mais l’isolement devient parfois une prison et l’autre, une menace…

Alors Anne-Ju, tu as mis les doigts dans la prise ?

Presque ! En tout cas, je peux dire que Ramon Hill a eu ses circuits qui ont fondu ! Il est cramé ce mec ! Non, c’est l’auteur qui est cramé.

Je n’avais jamais lu cet auteur, mais ça c’était avant. Quand on m’a proposé de le lire, j’ai dû avoir le nez fin sur ce coup. Une découverte électrisante (je vais essayer de ne pas faire trop de jeux mots avec des étincelles).

L’histoire, comme le dit mon résumé, est celle d’un auteur, en panne d’inspiration dans son écriture mais aussi dans sa vie. La routine est devenue sa pire ennemi. Dans ce cas, il est difficile de voir que l’on sombre dans un début de dépression voire de paranoïa. Alors imaginez quand vous êtes écrivains, c’est encore pire ! On se dit que son petit séjour à la montagne va lui permettre de respirer les plantes Ricola car comme tout le monde le sait « La montagne, ça vous gagne. » Que ni ni ! C’est encore pire !

Il va péter les plombs littéralement. Et c’est juste excellent. Ses problèmes familiaux vont prendre le dessus sur son écriture, et s’inverser. Je n’arrivais plus à savoir si je détestais ce Ramon ou si j’avais pitié. Au début, j’avais juste envie de lui percer la tête pour qu’elle dégonfle. Vous savez, le genre d’auteur qui choppe le melon après avoir écrit un roman qui a cartonné. Bah voilà c’est lui. Mais je n’en dis pas plus. Ce thriller est court, intense, addictif et rafraîchissant (l’air de la montagne certainement ;-)). Il a tous les codes du polar. Il est idéal à glisser dans sa valise pour cet été, vu son épaisseur.

Normalement, vous ne devriez pas le lâcher avant de l’avoir fini. Euh si tu le lâches de toute façon, tu te prends une décharge.

Pour le mettre dans ta valise, cliques sur le livre :

16 réflexions sur “220 volts de Joseph Incardona

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s