Les livres que je n’aurais pas dû lire ! #1

téléchargement (3)

Hello les tordus,

Sur les réseaux sociaux et aussi sur mon blog, vous voyez passer des sélections de livres à lire pour cet été 2016.

J’ai décidé de faire une série articles totalement différents et de vous dire les livres que je ne vous conseille pas.

Je sais que ça va faire grincer mais pas grave ! N’oubliez pas :

« Tordue un jour, tordue toujours 😉 »

 

131125_ye227_livre_non_lecture_sn310

 

Je commence par un livre que j’ai abandonné au bout de 50 pages :

Je m’appelle Requiem et je t’… de Stanislas Pétrosky (Ed. Lajouanie)

Alors comment dire sans être trop méchante ? Quand je lis les infos sur ce livre, je vois que l’auteur voue un culte immodéré pour Frédéric Dard. Sauf que ce n’est pas donné à tout le monde d’essayer d’approcher le style de ce grand auteur. Je me suis dis que j’allais rire. Et bien non ! C’est tellement lourd que ce fut une torture. Je n’ai pas adhéré du tout au côté caustique de l’auteur. Je l’ai trouvé mal écrit, aucunement créatif, un humour loin d’être dans le style des San Antonio. J’ai relu derrière du San Antonio et ça n’a rien à voir. Publicité mensongère ? A discuter.

Le second, je vous en ai déjà parlé :

Jeudi noir de Michael Mention  (J’ai lu)

L’action se déroule en 1982 durant le match RFA-France. C’était le 1er livre de l’auteur que je lisais. Je ne suis pas foot mais ça on s’en moque. On ne lit pas des livres que sur ses passions. Il est court mais j’ai galéré à la finir. J’ai pas du tout accroché. Une torture pour moi mais je l’ai lu en entier car j’aime souffrir. Retrouvez ma chronique complète en cliquant ici. Allez un mojito pour oublier tout ça.

Le 3ème est un livre auto-édité (Attention, je n’ai aucun préjugé sur les auto-éditions. J’en ai lu et il y en a de très bons) :

Kraft de Matthieu Biasotto (auto-édition)

Si je devais décerner la palme de l’auteur qui se prend pas pour n’importe qui (je reste polie mais c’est dur), il aurait la palme d’or. Oui je balance et alors ? Il faut dire les choses. Ce livre n’est pas une torture mais un fléau. Si vous voulez des descriptions inutiles style « la goutte d’eau tombe. Elle roule sur le sol. Le sol est mouillé etc.. » Lisez le ! Mais sérieusement vous avez tellement d’autres livres mieux que celui-ci à lire. Il n’y a rien dedans, du vent. Alors, je sais que je vais m’attirer les foudres de sa communauté de fans mais j’assume et il le sait car je lui ai déjà dit.

Le dernier (pour aujourd’hui) :

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent (Folio)

« Bonjour M. Le libraire, je voudrais un livre très ennuyeux que beaucoup ont aimé « .

« Pas de souci , voici le liseur du 6h27. »

Oui je sais, je taille, je ne suis pas sympa. Mais bon, comme je vous disais, un moment donné il faut dire les choses. Sur les réseaux sociaux, 90% ont aimé et personne ne dit quand il n’aime pas ! Moi, je l’ai fait et j’en suis fière.

C’était quoi le but de l’auteur d’écrire ce livre ?  De nous faire prendre le train ? Non je ne pense pas ! En tout cas, c’est certain, il ne m’a donné envie de le suivre. Je ne suis vraiment pas réceptive à ce genre de littérature métaphorique à souhait ! Retrouvez ma chronique en cliquant ici.

Je tiens à préciser que je n’ai pas écrit sous l’influence du mojito. Je suis consciente de ce que j’ai écrit. J’assume !!

115 réflexions sur “Les livres que je n’aurais pas dû lire ! #1

  1. herreiffel dit :

    Tu étais tailleuse de costard en bord de piscine toi… Mais tous les goûts sont à respecter donc, tes avis sont tes ressentis… Mon Dieu… J’ai soudainement peur de t’envoyer mon livre… Je déconne… Au regard de toutes tes critiques, tu es une passionnée donc, bravo de faire cette mise au point avec nous, tes followers… Des bisous…

    Aimé par 2 people

  2. Vincent Garcia dit :

    J’apprécie l’exercice… Comme quoi des avis trop dithyrambiques peuvent être sujets à caution. Pour ma part, (ayant cédé aux injonctions d’une amie, qui se reconnaîtra). Je me suis décidé à lire Jeudi Noir. Ayant déjà un certain âge, j’avais gardé de ce Jeudi un souvenir amer. Et je n’ai rien trouvé dans ce livre qui m’ait apporté beaucoup d’émotion. Peut-être suis-je passé à côté d’un chef d’oeuvre? Tant pis…
    En tout cas, bravo pour ta quadrichronique! C’était très courageux, et culotté de ta part! 🙂

    Aimé par 2 people

  3. Laura La Laura dit :

    Bonjour, je suis assez surprise de la manière dont vous parlez des auteurs, que l’on aime pas un livre, qu’on ne croche pas avec l’histoire, le style d’écriture ou autres, je peux tout à fait le comprendre et il n’y a effectivement aucune raison de ne pas en parler même lorsque l’on a pas aimé un livre mais si je puis me permettre, les mots que vous employez sont quand même très dur, « une torture » ??? vraiment ? Qui vous a obligé à lire ces livres ? Mr Petrosky voue un culte immodéré à Mr Dard ? Est-ce lui qui vous en a parlé ? Mr Biasotto mérite la palme d’or de l’auteur qui se prend trop au sérieux. Le connaissez-vous ? Bref, l’importance du choix des mots pour un blog littéraire, n’est-ce pas la base ?

    J'aime

    • lesmotordusdanneju dit :

      Merci pour votre retour.
      Dans mon blog, j’utilise les mots que je veux. C’est mon identité. Je n’ai aucun lien avec qui que ce soit. Je suis libre d’écrire et de lire ce que je veux. Effectivement personne ne m’a forcé à les lire. Mais je lis tout ce que l’on m’envoie et achète. Normal non ? Et pour savoir si le livre me plait ou pas, il faut bien le lire. Concernant « le culte immodéré » ce n’est pas moi qui l’invente, c’est écrit que la quatrième de couverture. Pour M. Biassotto, j’ai eu l’occasion d’échanger, d’aller sur son blog et de voir un peu ce qu’il écrit. Donc oui, je sais ce que j’écris. J’ai très bien choisi mes mots. Je ne sais pas si vous me suivez car je n’ai pas vu d’autres commentaires de vous, mais si c’est le cas, vous savez que c’est mon style d’être cash et honnête en étant respectueuse toujours.

      Aimé par 3 people

      • Laura La Laura dit :

        Effectivement, chacun est libre de choisir ses mots et de donner son avis, c’est pour cette raison que je me permet de donner le mien. Inutile d’être sur la défensive, en tant que blogueuse vous devez savoir que chacun a son propre ressenti sur vos chroniques, et sachez que les critiques aussi sont nécessaires pour s’améliorer 😉 De plus, permettez-moi de vous dire que je ne vous trouve pas respectueuse des auteurs (A moins que nous n’ayons pas la même notion du mot « respect »). Les auteurs travaillent dur et longtemps afin de nous proposer leurs livres. Je comprend que vous puissiez ne pas aimer tel ou tel livre, maintenant en tant que lectrice je préfère avoir votre avis sur l’histoire, plutôt que vos commentaires sur leurs auteurs.

        J'aime

  4. anaisseriallectrice dit :

    En tant que bébé blogueuse qui découvre encore la Blogosphère et ses débats parfois animés, j’ai pris le parti dès le début de dire aussi quand je n’aime pas ce que j’ai lu, que ça soit des auteurs avec qui je suis en contact ou pas…. donc un grand bravo pour ton article, tu es une blogueuse qui a des couilles 😁😁

    Aimé par 3 people

  5. Josette dit :

    mais Madame pourquoi en avoir lu cinquante page, est ce suffisant pour juger ou êtes vous lente à comprendre, moi si un livre ne me plait pas j’arrête bien avant les cinquante pages et là et bien je dois dire que j’ai dévoré Requiem. chacun ses gouts mais ce n’est pas la peine de descendre un auteur qui passe beaucoup de temps à écrire pour notre plaisir.

    J'aime

  6. les lectures de maryline dit :

    Rho lala!!! J’adoooore!!! Tu vas te faire des ennemis mais bon, au moins ca fera le tri!!!!
    je n’ai pas le meme culot que toi mais je le regrette… super article, j’adore vraiment… bon, du coup, pour biasotto, je me l’etais noté, donc je doute… et pour le liseur, j’ai DETESTE aussi!!!! Et je suis tout a fait d’accord avec ton avis.. pourquoi il a ecrit ce livre???
    Bravo a toi et reste tordue!!!!

    Aimé par 4 people

  7. Mes polars & cie dit :

    Comme toi j’ai pris le parti également de dire quand j’aime (facile ) mais aussi quand j’aime pas. A force de lire des avis trop positifs sans aucune demie mesure ça a même participé à certaines de mes déceptions et je ne pense pas que ce soit rendre service ni aux lecteurs ni même aux auteurs ! Donc bravo Anne-Ju reste tel que tu es, aussi tordue, c’est pour ça que j’💜 ton blog 😉

    Aimé par 2 people

  8. Isa dit :

    Comme tu le dis dans l’une de tes réponses, tu écris bien ce que tu veux sur ton blog. Il ne manquerait plus que l’on ne soit pas libre chez soi.
    Ce qui me « dérange », ce ne sont pas tes critiques, c’est le fait que tes lecteurs/lectrices n’iront pas vers tel ou tel livre parce que tu ne l’as pas aimé. Par exemple, si je n’avais pas lu « le liseur de 6h27 » avant de lire ton avis, je ne l’aurais peut-être pas lu. Et pourtant, j’ai beaucoup aimé ce bouquin.
    Suis-je claire dans ce que j’écris? lol

    Aimé par 3 people

    • lesmotordusdanneju dit :

      Oui Isa je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Figures toi que j’ai eu un retour sur facebook de gens à qui ça donnait envie de les lire. Comme quoi ! 3/4 livres des chroniques étaient postées sur mon blog. Je n’ai fait que les reprendre donc il n’y avait pas de surprises pour ceux qui me suivent. Il est clair que pour les nouveaux cela peut surprendre. Mais comme tu l’écris, on a notre propre arbitre. Si ça se trouve, les ventes vont exploser lol

      Aimé par 1 personne

  9. belette2911 dit :

    Notre Anne-Ju a trempé ses couilles dans un mojito que je ne boirai pas… ben non, ça fait pas propre une paire de roubignoles surnageant entre les citrons verts et la glace pillée… Bon, ceux qui me suivent me connaissent et ne seront pas étonnés de ma remarque, pour les autres, je vais choquer aussi dans les chaumières.

    Bon, Anne-Ju, tu est « cash » et sans doute « chère » (jeu de mot foireux du jeudi quand il pleut) mais je ne suis pas choquée puisque je sais que tu n’avais pas aimé Jeudi Noir et que moi oui, pour Requiem, il est dans ma pile et j’espère qu’il me fera autant de frissons de plaisir que
    ♫ Je vous préviens n’approchez pas
    Que vous soyez flic ou badaud
    Je tue celui qui fait un pas
    Je ne ferai pas de cadeaux
    Éteignez tous vos projecteurs
    Et baissez ces fusils braqués
    Non je ne vais pas m’envoler sans « lui » ♪

    Je n’aime pas la chronique de complaisance, elle me fait horreur, mais de temps en temps, on casse… j’avoue que je ne le fait qu’avec des livres qui datent et qui ne se vendront plus. Ceux où l’auteur ne peut plus trop se plaindre sinon, mon organisation va intervenir et polluer la mer avec un bloc de béton… 😀

    Aimé par 1 personne

  10. lilylit dit :

    Pour ma part le Liseur avait plutôt été une bonne surprise, moins convenu et feel-good que ce que je pensais. Par contre j’ai été moins convaincue par le deuxième roman de l’auteur (et je l’ai dit, et ça ne m’a pas empêchée de lui envoyer ma chronique, d’ailleurs).

    Aimé par 1 personne

  11. Stéphanie Bigand dit :

    Tu m’as bien fait rire !! Tous les goûts sont dans la nature. Je n’ai lu aucun de ces livres et n’en ai aucun dans ma PAL. Mais comme il a été dit, ça peut aussi avoir un effet curiosité positif pour les auteurs, comme quand tu casses une série : on peut justement avoir envie de se faire sa propre opinion. Donc pas de quoi en faire en drame. Et n’oublions pas tous les articles où tu fais l’éloge d’un titre et d’un auteur !! Quand tu les aimes, tu le dis avec autant de coeur.
    J’ajouterai à l’attention de Josette que parfois ça vaut le coup de persister au delà de 50 pages. Il m’est arrivé d’attendre la centaine pour découvrir une pépite. Mais dans le cas que tu décris je pense que tu étais vraiment pas motivée car pas ton genre d’arrêter si vite 😀
    Bref, un article objectif et drôle, et c’est ce qu’on demande 🙂

    Aimé par 1 personne

  12. Hille Dominique dit :

    Salut,il faut le faire!c’est rare les gens qui ont un tel courage!Il
    Il y a deux que je n’ai pas lus et que je ne lirais pas….,un auteur que je n’ai pas aimé,livre mal écrit,avec fautes d’orthographe..mais je n’ai jamais osé le dire et encore moins à lui(c’est un livre que j’avais gagné,dédicacé par l’auteur)
    par contre j’ai lu « le liseur du 6h27 comme un conte pour adulte avec beaucoup de plaisir
    Merci pour toutes tes critiques,pour tes partages,je prends toujours beaucoup de plaisir à te lire

    Aimé par 1 personne

    • lesmotordusdanneju dit :

      Il est vrai que ce n’est jamais évident de dire à un auteur que l’on n’a pas aimé son livre 😉 surtout quand il est gagné ! Je pense que je suis totalement passée à côté du liseur du 6h27. Un côté poétique qui ne me correspond pas.Merci pour ton suivi depuis le début Dominique

      J'aime

  13. Collectif Polar : chronique de nuit dit :

    Ben alors petit padawan, les gens te font des misères !
    Ils ont pas compris que ce n’était que ton ressenti.
    Tu dis juste, MOI, j’ai pas aimé !
    « Je n’ai pas retrouvé mon San Antonio », « Je n’ai pas compris où voulais en venir l’auteur »; « je n’ai pas accroché à son style »….
    Il y a autant d’avis que de lecteurs. Autant de livres différents à chaque nouvelle lecture.
    Que l’auteur ou l’éditeur s’en offusquent, je peux le comprendre.
    Mes vous ami(e)s lecteurs zé lectrices, vous n’avez jamais lu et pas du tout apprécié un livre qu’un proche vous avez conseillé. Pour autant vous êtes resté proches de ce prescripteur qui m’a pas les même goût que vous ! NON ?
    Anne Ju dis seulement qu’elle n’a pas aimé la lecture de ces 4 livres.
    Perso j’ai adoré Jeudi Noir, je crie même au génie. Je suis plus modérée en ce qui concerne Requiem. Certaines choses m’ont déplu et j’en ai discuté avec l’auteur qui a pris le tout comme une critique constructive.
    Ne soyez pas choqués.
    Notre Anne Ju est cash et c’est comme cela qu’on l’aime !
    Bravo miss couillu, fière d’être ton maître Jedi 😉

    Aimé par 2 people

  14. Armelle dit :

    Ta chronique est à ton image, cash, et personnellement j’ai apprécié ton franc-parler. L’intitulé « Les livres que je n’aurais pas dû lire » est explicite et exprime un avis personnel qui n’engage que toi. « Les auteurs travaillent dur », je n’en doute pas. Certains lecteurs bossent dur aussi pour assurer leur quotidien et pour se payer des livres. Devons-nous passer à la caisse et nous taire ? Loin de moi l’idée de faire passer le livre pour un vulgaire produit de consommation. Chaque livre que je me procure est désiré, espéré. J’en attends toujours le meilleur, j’y consacre du temps. Mais il y a des rendez-vous manqués. Et ce que je n’ai pas apprécié plaira peut-être à d’autres lecteurs. Parfois l’impression de temps perdu peut m’irriter. Mais je me dis aussi que ça fait partie de l’expérience.

    Aimé par 1 personne

  15. lheuredelire dit :

    Hum un petit mojito 😀
    Très bonne idée cet article, c’est vrai que ça change de ce qu’on a pu lire cet été !
    Le liseur du 6h27 j’avais bien aimé, je ne connais pas les autres mais pour « Kraft » j’avais déjà lu des avis similaires qui ne m’avaient pas du tout motivée.
    C’est bien d’être cash/franc, après en soi je ne vois pas pourquoi ça devrait déranger, même si ça ne fait pas plaisir d’être « déconseillé », après tout c’est déjà bien d’en parler, et après les lecteurs de ton blog peuvent se faire leur propre avis, ça n’engage que toi ce que tu dis ici après tout !
    Bref, si de temps en temps l’envie te prends ça peut être sympa ce genre d’article 🙂

    Aimé par 1 personne

  16. Quaidesproses dit :

    Le liseur m’emballait pas plus que ça, mais le voyant partout sur la blogo, sur insta, toussa… je me disais : « pourquoi ne pas comprendre cet engouement », bon… en fait, j’ai bien fait de résister jusque là !
    Tu m’as fait sourire en tout cas !

    Aimé par 1 personne

  17. belette2911 dit :

    Ben oui, j’étais passé par ici et je repasserai par là ♫ Elle court elle court la Belette, la Belette du blog joli ♪

    Ok, je vois où tu en avais parlé, c’était dans cet article « polémique » ! Ben voilà, moi j’ai aimé, mais je comprends ton « pas du San-Antonio » parce que oui, je n’aurais plus su lire un roman de style San-Antonio (j’en ai trop lu), mais ici, la verve de Requiem est passée comme du vin de messe « Saint-Emilion » grande année. Le petit jésus en culotte de velours ! 😉

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s