Austerlitz 10.5 d’Anne-Laure Béatrix et François-Xavier Dillard

51VAfpSW0hL._SX305_BO1,204,203,200_

« Si tu ne sais pas nager, attention car tu risques de boire la tasse plus d’une fois pour seulement 19€. Belfond te propose de suivre la Seine sur 272 pages. Mets tes bottes ! »

Attention tous aux abris ! 

En 1810 la Seine avait atteint lors de la grande crue de Paris son niveau maximal : 8.62 mètres sur l’échelle hydrométrique du pont d’Austerlitz.
Aujourd’hui, la pluie tombe depuis trois jours dans la capitale. Les trois premiers jours les habitants de la grande ville ont râlé. Et puis, le soir du quatrième jour, l’alimentation électrique a été coupée. La plupart des arrondissements ont alors connu un black-out total faisant souffler un vent de panique sans précédent dans la population. Le métro a été fermé. L’ensemble du vaste réseau sous-terrain des transports publics s’étant retrouvé noyé par des hectolitres d’eau sombre et glacée. Lorsque les premiers immeubles se sont effondrés et que la grande vague de boue a déferlé sur la ville, une véritable hystérie collective s’est emparée des parisiens et les pires exactions ont été commises. Au nom de la survie… La peur, puis la violence ont déferlé sur la ville.
Paris est dévastée et la plupart des habitants, du moins ceux qui ont la chance d’avoir encore un toit, se terrent chez eux en attendant que cette pluie démentielle cesse enfin…
Sous le pont d’Austerlitz l’eau a atteint son record : 10.50.

Un an plus tard, on sait que Paris ne sera plus jamais la même. Pour François Mallarmé qui a tout perdu dans cette catastrophe, sa femme et son enfant, la vie n’est qu’un long cauchemar. Il continue tant bien que mal à faire son boulot de flic dans une ville où plus rien n’a de sens. Jusqu’au jour où une affaire de meurtres sordides le ramène à son cauchemar, au coeur même du Louvre, dans ce musée qui pour le monde entier était le symbole de ce qui fut la plus belle ville du monde, et où même la Joconde a disparu….

Alors trempée Anne-Ju ?

Et comment !!! On peut dire que ce 4 mains est surprenant, efficace ! Je n’avais pas voulu le prendre lors du salon du livre de Paris, bien que j’ai discuté avec les deux auteurs ! Oui, oui je ne suis pas une lectrice si facile à séduire. Mais, quand je croise de nouveau leur route au QDP, bah là, je me dis que c’est un signe !

Un putain de signe ! Car ce livre, c’est un coup de coeur pour moi ! Oui oui vous avez bien lu. Il m’arrive d’aimer des livres et de le dire (tout comme l’inverse, mais ça vous le savez déjà ;-)). Ce livre est un bijou.

Tout d’abord, les scènes décrites lors de cette montée des eaux sont justes méga réalistes. J’ai cru moi aussi être ensevelie, noyée dans le métro et j’en passe.

Ensuite, l’enquête policière. Elle n’a rien de nouveau mais en la liant au Louvre et ses secrets, c’est juste un plaisir, une visite.

Mais il n’y a pas que cela, sinon, je n’aurai pas eu de coup de coeur. L’apocalypse après ces 10m50 d’eau dans Paris et les environs ! Comment gérer l’après ? Je me souviens de cette montée de la Seine récente où l’on voyait les Parisiens prendre des photos pour garder un souvenir, sans oublier ces agents de police dans cette barque. Pour le plaisir, je vous mets la vidéo 😉 :

 

Là, tu n’as pas le temps de prendre une photo, même pas d’y penser. Tout s’enchaîne très vite ! Que faire ? Qui aider ? Quoi sauver ? Comment l’Homme va réagir face à cette catastrophe qui sonne comme la fin du monde ? Comment va-t-il se reconstruire ce cher Mallarmé (Joli clin d’oeil au passage) qui a tout perdu en un fragment de seconde ?

Vous pouvez avoir le sentiment que la 4ème de couverture vous raconte déjà la moitié de l’histoire, et bien NON ! Tu te trompes ! Heureusement que je suis là pour te dire de lire ce livre.

Tu aimes Paris, Le Louvre et ses secrets, la Société, les enquêtes policières, le sexe (oui il y a en a mais bon pas de quoi mettre un carré rose, je vous rassure !), la survie, LIS-LE ! Tu verras, tu l’auras lu aussi vite que la montée des eaux de la Seine.

Bravo à tous les deux pour cet essai transformé !

Allez hop, tu cliques sur le livre et tu l’achètes 😉 :

27 réflexions sur “Austerlitz 10.5 d’Anne-Laure Béatrix et François-Xavier Dillard

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s