Un voleur parmi nous de Tobias Wolff

img_4426

Il y a chez Gallmeister des romans à 6.80€ ! Un livre sur « L’Amérique, grandeur nature » en 121 pages.

Camp militaire de Fort Bragg, en Caroline du Nord, 1967. Trois jeunes paras s’apprêtent à finir leur formation avant de partir pour le Viêtnam. Trois hommes armés de fusil qui, le jour de la fête nationale, sont chargés de monter la garde autour d’un dépôt de munitions. Lorsque des civils s’approchent, les voici mis en joue. Ils n’étaient pourtant venus que pour alerter les soldats qu’un incendie était en train de s’étendre.Le dépôt de munitions ne tardera pas à être menacé. En réponse, pourtant, s’exerce un acte absurde, le premier d’une série qui ébranlera à tout jamais le destin de ces hommes.

« Oh mais dis nous Anne-Ju, tu t’attaques à la littérature américaine ! »

Oui, il y a des débuts à tout et je suis tellement curieuse de découvrir de ce que oublie la maison Gallmeister que j’ai sauté le pas. J’ai commencé par un poche. Pas folle la guêpe ;-).

Me voilà donc à la découverte de l’Amérique à travers Philip. On commence avec une famille qui éclate en mille morceaux. Le constat est douloureux et Philip ne se sent pas à sa place. Alors, il s’engage dans l’armée pour partir sur le front au Viêtnam. Il se lie d’amitié (si on peut appeler cela ainsi) avec deux bleus comme lui. Un vol d’argent va être commis et le suspect semble être un militaire. Va s’ajouter un autre vol (un pantalon) ne va pas arranger les choses. L’ambiance va devenir électrique.. L’affaire va être relatée par 3 personnes différents : le voleur, le témoin et Philip.

Ce roman est court mais intense en émotions. A travers Philip, l’auteur dresse un portrait de la jeunesse américaine de l’époque. Comme tous jeunes durant cette période, il est littéralement perdu ! Entre une famille qui n’en est pas une, et un pays qui ne semble pas avoir plus besoin de lui, des femmes qui ne le comprennent pas ,  il se demande ce qui fout là. Dans un pays qui prône la liberté à toutes les sauces, il est clair que l’on fait tout pour que cette jeunesse ne se sent pas libre.

Il n’est pas évident encore pour moi de bien parlé de cette littérature mais je vais continuer à en lire. Car je sais qu’il y a plein de pépites qui se cachent dans les maisons d’éditions.

Si tu as envie de le lire, cliques juste sur l’image ci-dessous :

9 réflexions sur “Un voleur parmi nous de Tobias Wolff

  1. Armelle dit :

    Encore un livre sur la liste de mes envies. Je vais te conseiller un gros pavé « Lonesome dove » de Larry Mac Murtry. Prends le en version E-book car en plus, en version papier, c’est écrit en petits caractères.

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s