Agatha Raisin enquête – La quiche fatale de M.C Beaton

IMG_4790.JPG

Albin Michel vous invite à découvrir le monde d’Agatha Raisin à travers ces 324 pages. La part de quiche à 14€ (prix modeste) sera peut-être délicieuse pour vous mais pour d’autres, elle sera fatale !

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Dis-moi Anne-Ju, il n’y aurait pas un petit clin d’œil à la région où tu bosses en ce moment ?

Trop fort !!! Eh oui, comment ne pas lire ce livre quand on est en Lorraine ! Vous me suivez dans mon jeu d’association ;-).

Comme j’ai fini avec la quiche fatale ? Tout simplement en me baladant dans ma librairie, La Mandragore. J’ai aimé le titre, la couverture et le prix. 14€, c’est vraiment abordable. Je me suis dit que si l’objet du crime est une quiche, je ne peux que me marrer. Et je confirme !

Que des personnages hauts en couleur. On le présente comme la nouvelle Miss Marple, mais c’est plus frais, plus contemporain. En fait, ce livre vous plonge dans l’univers de la campagne anglaise et des occupations de ces habitants. Qui n’a jamais rêvé de jouer les détectives en voyant son voisin passer avec un sac bien lourd ou en passant des heures sur un pc sans bouger…Si si vous voyez ce que je veux dire.

Agatha Raisin, 53 ans, est la working girl type qui a su mâter la City. Elle déborde d’énergie, d’idées. Bref, elle respire la ville. Mais elle a aussi un rêve : avoir un cottage comme dans le film Holidays (que j’adore mais chut si tu le dis, je te tue !). Alors elle décide de vendre sa société et de partir à la campagne ! Bien sûr, dès le début, on se doute bien qu’Agathe Raisin va vite s’ennuyer ! Alors, elle va s’essayer à toutes les activités du village, essayer de se faire accepter avec un concours de quiche. Sauf que quand on ramène une quiche qui sera fatale au président du jury, c’est mal barré pour la popularité.

Mais Agatha Raisin ne va pas se laisser abattre si facilement. Elle va suivre son instinct jusqu’à se trouver dans des situations très cocasses.

Vous allez vous marrer, parole de tordue.

Il s’agit du premier tome des aventures d’Agatha Raisin. Il aura fallu attendre 24 ans pour qu’Agatha Raisin débarque chez nous. En effet « La quiche fatale » a été publié en 1992 et est le premier titre d’une longue série qui en compte 28. Sous la plume de M.C. Beaton, pseudonyme de Marion Chesney.

Si l’envie vous dit de découvrir cette Agatha, cliquez sur l’image ci-dessous :

21 réflexions sur “Agatha Raisin enquête – La quiche fatale de M.C Beaton

  1. Armelle dit :

    Super chronique. C’est distrayant, pas prise de tête. J’ai lu les 4 premiers tomes parus en France. Il y a une série télé qui est diffusée en Angleterre. Peut-être la verrons-nous bientôt sur nos petits écrans et cela expliquerait cette tardive parution hexagonale.

    Aimé par 1 personne

  2. dudunne dit :

    Coucou la tordue, voilà j’ai avalé la Quiche Fatale. Et pas de travers en plus !
    Pas le livre du siècle c’est sûr mais j’ai passé un agréable moment, avec quelques sourires. J’avais peur que du cocasse on tombe dans le potache ridicule (ce que j’avais pensé du premier tome de Mémé Cornemuse par exemple). Mais pas du tout. Et cette Agatha c’est un sacré numéro. Je me laisserai sans doute tentée par la suite de ses aventures.

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s