13 à table 2016 – les restos du coeur

restos-1

Pour 5€ chez Pocket, tu offres 4 repas ! Alors même si tu n’aimes pas les auteurs, les nouvelles, tu fais une bonne action et tu l’achètes. Au pire, tu l’offres :-).

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.

Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.

Treize bougies à souffler sans modération.

Françoise Bourdin – Maxime Chattam
François d’Epenoux – Caryl Férey
Karine Giébel – Alexandra Lapierre
Agnès Ledig – Marc Levy
Agnès Martin-Lugand – Bernard Minier
Romain Puértolas – Yann Quéffelec
Franck Thilliez

Couverture de Jean-Charles de Castelbajac

« Dis Anne-Ju, on dit souvent qu’il ne faut pas être 13 à table ! ».

C’est vrai ! Je l’entends encore ! Sauf qu’ici, il s’agit d’une belle initiative qui en est à sa 3ème année. Comme quoi le livre peut rapporter quelque chose.

Bref, cette année, le thème est l’anniversaire. Et même si j’aime cette initiative, je n’ai pas aimé les nouvelles de cette année. Aucune ne m’a emballé ! Peut-être celles de Karine Giébel et de Caryl Férey et encore.

Je suis déçue cette année. Je ne l’ai pas dévoré aussi vite que prévue ! Il n’est pas toujours évident de retrouver le thème de l’anniversaire dans ces nouvelles.

Alors, comme je le dis, c’est une belle initiative mais le cru de cette année est loin d’être exceptionnel !

Oui il faut l’avoir mais bon après le lire, c’est un autre débat ! Je dis peut-être ce que certains pensent tout bas, « car tu comprends Juju, tu parles d’une grande association ! » Et alors ? Je ne vais pas dire Amen à tout !

Le 1er était vraiment bien. Celui de l’année dernière tenait encore la route.Mais là je dis « non, sans moi. »

Maintenant que j’ai foutu le bordel avec votre conscience, je vous laisse :-).

 

11 réflexions sur “13 à table 2016 – les restos du coeur

  1. sscapa dit :

    Sans parachute.
    J’adore les blocs iconoclastes qui souvent disent du bien d’un texte, et qui n’hésitent pas à dire « Celui-là, pour s’emmerder tellement, que la vie ordinaire semble merveilleuse ». Je ne parle pas de Proust bien sûr (l’auteur, pas le coureur automobile…

    Aimé par 2 people

  2. belette2911 dit :

    Non mais c’est ma Anne-Ju que tu dises ce que tu as ressenti, c’est ton droit le plus absolu de pas aimer ! Moi, je suis pour le fait qu’on dise ce qu’on a pensé d’une lecture et qu’on se fasse pas emmerder par les cons au cul étriqué qui ont vu de la lumière et qui sont entrés pour nous insulter (j’en ai croisé un dernièrement chez moi, première fois que ça m’arrive).

    Alors oui c’est pour la bonne cause, mais si tu estimes que la qualité n’est pas au rendez-vous… Et Yvan, lui a adoré, et Stelphique aussi, donc, de gustibus et coloribus non disputandum !

    Aimé par 3 people

  3. alecalabibliotheque dit :

    Dans ma famille, on ajoute une assiette supplémentaire sur la table pour le repas de Noël. On l’appelle l’assiette du pauvre, car à Noël on ne doit ouvrir sa porte à ceux qui ont moins que nous. Chez ma grand-mère, ils étaient 13 à table, avec cette assiette, ça faisait 14 ! Le titre m’y a fait penser.

    J'aime

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s