Jour polaire, la série où le soleil ne se couche pas.

img_5674

Hello mes tordus,

En ce mercredi où les températures sont hivernales, je vais vous parler d’une série qui va peut-être vous réchauffer : Jour polaire.

En plein été arctique, Kiruna, une petite ville suédoise du cercle polaire, est frappée par le meurtre mystérieux et particulièrement violent d’un ressortissant français. Kahina Zadi, lieutenant de police de l’OCRVP, l’Office central français pour la répression des violences aux personnes, est envoyée sur place pour mener l’enquête avec la police locale et son flegmatique procureur, Anders Harnesk.

 

 

« Euh dis moi Anne-Ju, on chausse les après-skis ? »

Eh bien non, car dans cette ville minière, on est en été, la période où le soleil ne se couche pas ! Pas facile de savoir l’heure du mojito ou du thé ! Faudrait pas confondre !

Jour polaire (Midnattssol en Suède) est une série télévisée franco-suédoise créée par Måns Mårlind et Björn Stein (sv) diffusée depuis le 23 octobre 2016 sur SVT1 en Suède et depuis le 28 novembre 2016 sur Canal+ en France.

La France est représentée par des acteurs français et notamment Leïla Bekhti qui joue Kahina Zadi, l’un des rôles principaux.

Vous savez combien j’aime les séries qui viennent du Nord. On peut les reconnaitre dès les premières images : décor, légende, intrigue mêlant mystique et réel. Et bien, là, je suis mitigée ! La première scène est juste superbe certes simple mais personne n’y avait pensé avant. Les deux premiers épisodes sont super bien montés. On est dedans à 100 % et la fin du second est juste surprenante. Mais avec la suite, ça commence un peu à partir dans tous les sens. L’intrigue est décousue et c’est pas évident de rassembler toutes les pièces. D’ailleurs, je trouve la fin un peu baclée. Mais je vous laisse juger par vous-même.

Pour le reste, le jeu des acteurs est bon. Eh heureusement, car je me dis que sinon ça aurait été un échec total. Kahina Zadi et Anders Harnesk ont des casseroles et surtout des soucis avec leurs enfants. Ils se complètent même si elle semble plus investie dans l’enquête que lui. Mais ça s’arrête là. Il n’y a rien d’exceptionnel.

Comme souvent dans les séries nordique, on y découvre des peuples en voie de disparition, des légendes. Là, il y a aussi cette touche mais elle n’est pas aussi développée qu’elle devrait l’être et c’est dommage.

Les 2 + : le décor et la bande son. Car souvent les paroles sont remplacées par ces deux éléments et ça aide plus que les dialogues.

Il n’y a pas de suite prévue. les 8 épisodes concluent bien l’histoire. J’aime ces saisons uniques. Niveau audience, je ne sais pas encore si elle a fait un carton sur Canal + mais je sais que beaucoup de critiques me rejoignent.

Ceci étant cette série se laisse regarder un dimanche de décembre quand on n’a pas envie de mettre le nez dehors ou dans les magasins pour finir les courses de Noël.

D’ailleurs, si vous voulez l’offrir, cliquez sur l’image ci-dessous :

6 réflexions sur “Jour polaire, la série où le soleil ne se couche pas.

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s