Rillington place, la série BBC hypnotisante.

Mes tordus,

Aujourd’hui, je vous ai déniché un petit bijou de mini-série, selon moi. Une série « made in BBC » comme je les aime. De plus, grâce à elle, je vais enrichir votre connaissance sur les tueurs en série ayant sévis: Rillington place.

telechargement-11Le titre fait référence à l’adresse où a vécu au début des années 40 jusqu’en 1953 John Reginald Christie (Tim Roth), le tristement célèbre tueur en série qui a au moins sept meurtres de femmes à son actif.

La série se compose de 3 épisodes qui nous offre un point de vue différent : celui de sa femme Ethel (Samantha Morton), le second celui de Timothy Evans (Nico Mirallegro), une victime collatérale de Christie, lequel occupe le devant de la scène au troisième épisode .

« Alors Anne-Ju, on kiffe les tueurs en série ;-). »

Je trouve cela intéressant, et non fascinant, de connaitre leurs environnements, personnalités et vies aussi. Car, oui lisant des polars, des thrillers, la lectrice que je suis à envie de savoir. Ils existent alors autant les connaître. J’avoue que celui-ci, je ne connaissais pas du tout. Donc totale découverte pour moi.

Je trouve que depuis quelques temps, les séries anglaises policières sont de plus en plus excellentes et poignantes. Celle-ci n’échappe pas à la règle et j’en suis ravie.

images-8L’originalité des 3 épisodes réside dans le 1er qui laisse la place à l’épouse du tueur. Ethel est une femme qui est simple, qui ne pose pas de question. L’épisode débute avec des retrouvailles entre Ethel et « Reg » qui avait disparu pendant 9 ans. Mais elle ne pose pas de question et elle le suit dans cet appartement miteux qu’il leur a loué. Je vous rassure elle n’est pas bête à  manger du foin non plus. Elle va découvrir qu’il la trompe et va surtout découvrir que son mari est prêt à l’étrangler. Or, quand on vit dans une époque où les femmes n’ont pas leur mot à dire, non pas le droit de penser, il est difficile pour elle de vivre loin de son foyer, même si c’est loin d’être la maison du bonheur. La suite de l’épisode, je vous laisse le découvrir. Samantha Morton, connue pour des rôles secondaires, campe une épouse des plus poignantes. On a envie de la sauver ! « Help Ethel please ! »

Vous savez on se pose souvent la question : « Mais comment elle a fait pour ne pas savoir, pour ne pas se douter ? ». Croyez moi en regardant cette série, ce n’est pas la question que je me suis posée !

telechargement-12Le second épisode se déroule entre 1948 et 1949. Un jeune couple de parents, Timothy et son épouse Beryl  Evans (Jodie Comer), aménage juste au dessus des Christies. On ne choisit pas ses voisins. Pourtant, si Stéphane Plaza avait été là pour les conseiller, ils n’auraient certainement pas pris ce charmant et cosy deux pièces ! L’instinct maternel de Beryl va se révéler inexistant et de nouveau enceinte, elle va vouloir se faire avorter. C’est là que « Reg » va œuvrer comme ami-tentaculaire, manipulateur et médecin imaginaire. Bref, vous devinez le résultat. Tout va accuser  le jeune époux et à cette époque la peine de mort est encore de mise.

Dans l’ultime épisode, l’on suit Reg jusqu’en 1953, l’année où il se fera finalement pincer. Entre-temps, il a commis cinq nouveaux meurtres, incluant celui de sa femme…

Cette mini-série arrive à me faire passer de la peine à la colère, de l’angoisse à la terreur. Bref, c’est vraiment poignant. La manière dont c’est filmé, l’ambiance sonore, les regards, les jeux d’acteurs, les dialogues, bref tout y est pour vous plonger dans ces drames bien morbides.

Les 3 épisodes ont été diffusés du 29 novembre au 13 décembre sur les ondes de BBC One en Angleterre. Le premier épisode de Rillington Place a été regardé en direct par 5,09 millions de téléspectateurs, se classant au 15e rang des émissions les plus vues de la semaine du 28 novembre. Actuellement, aucune diffusion n’est prévue en France.

Une adaptation cinématographique sous le nom de L’étrangleur de la place Rilington est sortie en 1971 avec le grand John Hurt.

24 réflexions sur “Rillington place, la série BBC hypnotisante.

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s