L’effet domino de François Baranger

Paris, 1907. Un mystérieux tueur « à répétition » fait trembler la capitale en s’attaquant à l’entourage de personnalités célèbres et aux policiers qui enquêtent sur son cas. En plus de la terreur, il laisse derrière lui de curieux symboles ésotériques et, dans la gorge de ses victimes, un double domino. La presse accuse « Double Six », un ancien bagnard au torse tatoué dont la rumeur dit qu’il aurait plusieurs vies. Le préfet Lépine confie l’affaire à l’inspecteur Lacinière, un rennais sans attaches ni famille, qui monte une petite équipe constituée d’une jeune femme noble aux élans féministes et d’un jeune agent qui n’a pas froid aux yeux. Lacinière est convaincu que Double Six n’est pas le coupable. Pour le prouver, il doit retrouver sa trace entre chien et loup, dans le Paris du début du XXe siècle, et résoudre les énigmes que le véritable tueur élabore à son attention…

« Cool, tu dois être imbattable aux dominos maintenant ! »

Tout est relatif ;-). En tout cas, ce livre, je l’avais depuis quelques temps, grâce à Lilas des éditions Bragelonne, mais j’ai tardé à le lire. Et comme vous le savez, j’ai décidé de me faire un mois Bragelonne – Milady thriller.

Après Pigalle de nos jours et ses encombrants (chronique ici), me voici parachuté en 1907, dans un Paris, qui vient de connaître un hiver meurtrier. Sauf que dans ce thriller, on ne parle pas de météo mais de tueur, un bon tueur comme je les aime. Il faut dire qu’à cette époque, les tueurs en série ont la côte. Un certain Jack a transformé en boucherie, Ripper street. Donc on peut dire que les tueurs ont le vent en poupe !

Revenons à Paris et son affaire Domino. Un type se permet de massacrer des gens, qui semblent n’avoir aucun lien, et laisse sa signature, en y cachant un domino. « Attention, quand vous allez enlever le domino du corps, vous ne devez pas toucher les parois comme dans docteur Maboul ! » Mais non je plaisante ah ah ah 😉 ! Je sais je suis une tordue.

Allez soyons un peu sérieux ! Car ce thriller est vraiment bon. Moi, l’historique, je suis fan. Surtout qu’en plus, je croise des gens sympas comme le Préfet Lépine. Ce n’est pas tous les jours. J’ai oublié de vous avouer un truc : quand j’ai vu l’épaisseur du livre, j’ai eu peur de m’ennuyer un moment donné. Et bien, François Baranger ne m’a pas ennuyé une seule fois.

Son livre est parfaitement bien construit. Les intrigues glissent parfaitement bien et surtout elles sont cohérentes. Et je n’ai pas vu les pages passer. C’était un plaisir de se plonger dans cette course poursuite historique de ce serial killer. Il faut dire que M. Baranger n’est pas un débutant. Illustrateur pour le cinéma (Harry Potter, Le Choc des Titans), réalisateur de courts-métrages d’animation, il est aussi concept artist dans le domaine du jeu vidéo. On lui doit de nombreuses couvertures de romans et une série de BD chez Albin Michel. Son premier roman, Dominium Mundi (Critic, Pocket SF), lui a demandé dix ans de travail. Tout cela pour dire que quand il bosse, il ne fait pas semblant.

Et c’est une belle réussite ce thriller. En plus, la cerise sur la gâteau c’est sa conception. J’aime quand les chapitres sont des dates et des heures. Je me sens encore plus impliquée dans le déroulement de l’histoire. Concernant le trio d’inspecteurs, on se rend compte rapidement, qu’ils ne sont rien sans l’autre et s’il en manque un, tout devient bancal. Ce trio tient parfaitement la route. Il est très facile de s’attacher aussi bien Lacinière qu’à Albertine. Mais on peut aussi s’attacher à ce cher Double-Six, le fameux tueur. Car il lui arrive de devenir très présent dans le roman et de prendre la tête . Et ce personnage est vraiment très très intéressant. On sent qu’il est abouti, encore plus que les autres.

De toute façon, il n’y a pas photo, ce thriller historique n’a pas été baclé. Il a bien été construit et étudié. Et je dis « chapeau bas » à Mr François Baranger.

Donc, toi lecteur tout aussi tordu que moi, n’aies pas peur de ces 570 pages et fonces !!!

source.gif

L’effet domino de François Baranger –  Editions Bragelonne thriller – paru le 18 octobre 2016 – 570 pages – 21,50€

13 réflexions sur “L’effet domino de François Baranger

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s