Je ne sais pas dire je t’aime de Nicolas Robin

Il y a des auteurs qui avouent leur part de féminité et leur sensibilité. Nicolas Robin, c’est grâce à mon poussin littéraire que j’ai croisé sa route l’année dernière avec Roland est mort (chronique ici). Déjà le rose lui allait parfaitement bien mais il a transformé l’essai en réussite avec ce second roman qui ne va pas vous laisser indifférent.

Paris, tu l’aimes ou tu la quittes. C’est une injonction quotidienne pour qui se retrouve la joue écrasée contre la vitre d’un métro bondé, ou se fait bousculer sur le trottoir par un type mal dégrossi. Dans ce tohu-bohu parisien, Francine déterre un passé longtemps enseveli devant un guichet d’état civil ; Juliette rêve d’avoir la beauté fulgurante d’une actrice qui éclate de rire sur un tapis rouge ; Joachim devient célèbre malgré lui en se faisant larguer en direct à la télé ; Ben essaie de ne pas finir comme ceux qui picorent leurs petits pois, le nez dans l’assiette, sans adresser un mot à l’autre.

Un chassé-croisé plein d’humour et de tendresse dans lequel chacun cherche son salut et espère entendre parler de sentiments, au coeur d’une ville épicentre de l’amour, où il est parfois difficile de se dire je t’aime.

À tous les éclopés du coeur, les éternels pudiques, les incorrigibles passionnés, ce roman choral est pour vous.

« Anne-Ju, tu nous dis que tu nous aimes !! Allez stpppp !!! »

Ok mais il va me falloir une piscine de mojitos !! Je ne suis pas une tordue si facile que cela ! Oui oui je peux être tranchante mais j’ai la qualité de savoir dire aussi quand quelque chose est beau et ce livre est un bijou !

Il ne m’a fallu qu’un week end pour le lire car j’ai fait des pauses. Je voulais me délecter de ses mots et en profiter le plus possible car quand c’est fini …bah c’est fini. C’est le livre que l’on ne va pas refermer car il fait du bien. Il interroge aussi. Je peux vous dire que les mots peuvent parfois faire mal. Et ici, j’ai été touchée (pas par la grâce, je vous rassure…ni par le mojito de ma voisine Belette) mais cette plume qui déchire les pages.

Après Roland et Mireille, on retrouve de nouveaux personnages tout aussi attachants les uns que les autres. Les pages se tournent sans que je m’en suis rendue compte et je n’avais pas abusé sur le mojito promis ! Mais c’est tellement fluide que l’on est bercé dans un rythme passionnant.

Je vous le dis de suite, cela n’a rien de nian nian. Bien au contraire. C’est beau, c’est frais, c’est HUMAIN et ça fait du bien !!! Oui ce livre fait du bien et il faut le lire !

C’est l’été pour tout le monde mais pas forcément les vacances. Casse la tienne ! Tu achètes ce livre et tu partiras en vacances à Paris et tu vas y rencontrer des personnages adorables, blessés par la vie mais qui vont essayer de trouver des réponses. Et tu verras, c’est meilleure qu’une thérapie car il va te parler et pourquoi pas répondre aussi à tes questions.

Mais surtout quand tu refermes ce livre, dis ces 3 mots tordus ;-).

PS: Nicolas Robin, vivement le prochain ! Et encore merci pour tout :-*.

PS : Merci à Armelle d’avoir fait le coursier ;-).

Un cadeau pour vous mes tordus :

 

Je ne sais pas dire je t’aime de Nicolas Robin – Editions Anne Carrière – paru le 13 avril 2017 – 249 pages – 18€

6 réflexions sur “Je ne sais pas dire je t’aime de Nicolas Robin

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s