L’abbaye blanche de Laurent Malot

A Nantua, dans le Jura, le lieutenant Gange élève seul sa fille de six ans. Gaëlle, sa femme, les a quittés sans donner de raison.

Quand deux meurtres se produisent la même semaine dans ce coin du Jura où il ne se passe « jamais rien », Gange est entraîné dans une enquête explosive. Il s’oriente peu à peu vers l’Abbaye blanche, une secte particulièrement dangereuse, en cheville avec des notables locaux. Entre trafic d’art, âmes perdues et intervenants haut placés dans l’appareil d’État, il démêle peu à peu les fils et prend la mesure de l’iceberg qui se dresse devant lui. Les enjeux le dépassent, mais sa femme est peut-être victime de l’Abbaye blanche…

« Qui a dit qu’il ne se passait jamais rien dans le Jura ? Toi Anne-Ju ? »

Bah oui mais ça c’était avant de lire ce premier thriller de Laurent Malot. Bragelonne a encore eu le nez fin en éditant ce roman. Vous savez que j’affecte particulièrement cette maison d’édition avec leurs choix qui me correspondent.

Revenons à nos moutons…Laurent Malot ce n’est pas n’importe qui ! C’est un autodidacte qui aime surprendre ! Il écrit des pièces de théâtre, il joue du micro à la radio, se lance dans le roman jeunesse. Bref, il n’arrête pas. Pourtant quand on le voit dans les salons, il fait tout calme, tout posé. Mais ça c’était avant de lire son premier thriller.

Bienvenu dans le Jura (oui je vous jure que des gens y vivent encore !!!), un meurtre ok ça peut surprendre. Mais bon cela va occuper nos flics comme Gange qui a bien besoin de se changer les idées. Sa femme a mis les voiles, le laissant avec leur puce.  Sauf que l’on passe à 2 puis 3 meurtres. Non mais là va falloir arrêter un peu ! Le Jura, c’est calme. Non non Laurent Malot va nous le rendre bien palpitant et intriguant ce Jura. On va accompagner avec plaisir les investigations de chacun et se prendre très rapidement au jeu de la recherche d’indices.

Après quand on lit le synopsis, on peut penser que c’est très cliché comme histoire sauf que quand c’est bien écrit, ça change tout et le cliché s’efface ! Il y a des éléments qui permettent de sentir justement du cliché. Il ne faut pas oublier que c’est son premier thriller et quand on voit tous les auteurs dans cette catégorie, il y a de la concurrence. Mais Laurent Malot s’en sort parfaitement bien. Il n’y a pas d’incohérence dans la construction, dans l’intrigue, les personnages tiennent la route. Bref, c’est un bon premier thriller. Vivement le second !

L’abbaye blanche de Laurent Malot – Editions Bragelonne – paru le 14/09/2016 – 336 pages – 21,50€

14 réflexions sur “L’abbaye blanche de Laurent Malot

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s