Le jour d’avant de Sorj Chalandon #RL2017

ob_b3e1e4_4-22-fevrier-1985-obseques-des-22-vi« Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

« Au nord, c’étaient les corons 
La terre c’était le charbon 
Le ciel c’était l’horizon 
Les hommes des mineurs de fond… »

Il s’agit du premier roman de cette fameuse rentrée littéraire que j’ai sélectionné. Je n’avais lu aucun ouvrage de Sorj Chalandon mais j’ai beaucoup entendu parler de Profession du père. Cette fois-ci, je ne voulais pas passer à côté. De plus, l’histoire m’a tout de suite attiré. J’ai une moitié chti mais aucun des mes ancêtres fut mineur.

Allez savoir !!! Pourquoi cela m’a attiré ?

C’est l’histoire d’une famille mais plus particulièrement de Michel Flavent, qui n’a plus jamais été le même depuis le 26 Décembre 1974, lors du drame survenu à Liévin.

 

téléchargement (2)Le 27 décembre 1974, à 6 h 30 du matin, un violent souffle dévasta à 710 m de profondeur une part de la fosse 3, dite Saint-Amé de Lens-Liévin, à Liévin. Une cinquantaine d’hommes se trouvaient au fond, travaillant dans de dures conditions. Quarante-deux gueules noires y laissèrent leur vie, le plus jeune avait vingt-cinq ans, le plus âgé cinquante-quatre : à cet instant, cent quarante enfants devinrent orphelins ! L’émotion fut considérable. La catastrophe de Liévin en ce Noël 1974 était la plus grande tragédie que connaissait le bassin houiller du Nord-Pas-de-Calais depuis les 1 099 victimes de la tragédie de Courrières en mars 1906.

 

 

Ce roman est un témoignage fort et puissant sur ce que fût le travail de ces mineurs. Vous avez le côté mine avec ses conditions de vie, ses rituels, ses accidents. Et aussi toute la vie qui gravite autour de cette mine : les familles avec des parents qui espèrent que leurs enfants n’y descendent jamais, qui souffrent et surtout qui supportent. Sauf que là on change les règles et demande vengeance, justice par rapport  ce drame.

téléchargementToute l’histoire part de ce billet laissé par son père. C’est le récit de Michel, de sa vie, de ses drames, de ses joies, de ses obsessions…

Sorj Chalandon nous dresse le portrait d’un homme psychologiquement fragile, finement écrit si bien que je n’ai rien vu venir.

Je me souviendrai longtemps du réquisitoire du procureur général qui tient en haleine et surtout nous donne l’envie de justice.

 

 

Je ne regrette pas d’avoir commencé ma rentrée littéraire avec ce roman. Un très bel hommage à ces 42 victimes.

 

 

Bon, je retourne écouter à fond Pierre Bachelet ;-).

Le jour d’avant de Sorj Chalandon – Editions Grasset – Sorti le 16/08/2017 – 336 pages – 20,90€

18 réflexions sur “Le jour d’avant de Sorj Chalandon #RL2017

  1. cannibaleslecteurs dit :

    Chouette, encore un avis enthousiaste !!!
    Adoré aussi ce livre – mais bon, avec Chalandon, je ne suis pratiquement jamais déçu, c’est presque trop facile… 😉
    Ah, et merci pour les photos qui illustrent ton article, j’avais vu un reportage télé d’époque sur le drame de Liévin mais pas vu ces clichés. Très intéressant !

    Aimé par 2 people

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s