Vices de Gipsy Paladini

Il y a deux ans, à la création de ce blog tordu, une jeune auteure m’a fait confiance. Elle fût la première à accepter de lancer l’aventure du Livre voyageur avec J’entends les bruits des ailes qui tombent. Et ce fût un carton. Son livre a si bien voyagé qu’un lecteur ou une lectrice mal attentionné à garder le livre et n’a jamais répondu à mes messages. Malgré ce désagrément, l’aventure m’a permise de connaître cette auteure qui a tout d’une tordue.

Quand Fleuve Noir m’a proposé de lire son dernier livre, je n’en ai pas cru mes yeux ! « Gipsy est de retour !!! et tout le monde va connaître que derrière ces mots, il existe une sacrée nana ! ». D’ailleurs, un grand merci d’avoir pensé à moi ;-).

« Fais tout de même attention. C’est quand on baisse la garde que les chiens attaquent. »

Le temps où Marie se rêvait en justicière insoumise appartient au passé. Arrachée à sa campagne natale, condamnée aux artères viciées de la ville qui accueille la Brigade des jeunes victimes, où elle officie en tant que lieutenant, la jeune provinciale avale des couleuvres. Car sur le terrain, la justice est un concept. Suicides, harcèlements, disparitions, viols… Et comme si la cruauté du monde ne suffisait pas, Marie doit au plus vite se faire une place au sein d’une équipe de flics à vif.

Qui est l’homme dont Zolan crie le nom chaque nuit ? D’où vient cette fureur qui dévore Sophie ? Pourquoi, chaque premier jeudi du mois, le commandant reçoit-il toujours la même carte postale ? Voilà autant de secrets dissous dans les ténèbres urbaines au fond desquelles Marie espère enterrer le sien…

« Alors ces retrouvailles, Anne-Ju ? »

Un pur bonheur ! Gipsy Paladini ne cessera de me surprendre. Il faut dire que la première fois que je l’ai lu, je n’ai pas été déçue.

Encore une fois, on tombe dans un thriller noir, dur et brut. Avec Gipsy, on ne prend pas de raccourci ni de gants. Et c’est cette « cache-attitude » que j’adore !.

Parlons de l’histoire. Ah mais je ne vous ai pas dit ! Il n’y a pas une mais deux histoires ! C’est cadeau ;-). Non, je déconne ! C’est surtout un excellent moyen pour ne pas quitter les personnages trop vite. Car même s’il y a beaucoup de noirceur dans Zolan, Sophie et Marie, je n’avais pas envie de les laisser tomber.

Encore une fois, et ça c’est son dada à Gipsy, on a le droit au monde et ses crimes. On le voit assez dans les actualités que le monde n’est pas un endroit où vivent des licornes et des bisounours ! Donc, âmes sensibles s’abstenir . Même si je trouve que Gipsy a décidé d’enrober les balles avec du coton. Dans ces deux premiers livres, j’ai ressenti une telle rage, un animal blessé, une femme blessée qui veut hurler au monde en entier sa colère. Et là, elle a choisi d’enrober les choses. Oh je vous rassure, il n’a y a qu’une toute petite épaisseur, juste assez pour que la pilule coince moins quand vous l’avalez. Mais la rage et la colère sont toujours là. Et que c’est bon, de lire une auteure qui écrit avec ses tripes, ses ovaires et sa manière de penser.

Il n’y a pas à dire, le côté sombre de l’Homme lui plait toujours autant et elle sait très bien quels mots utiliser.

Et puis on a tous et toutes quelque chose de vicieux en nous…..

Merci Gipsy pour ta confiance :-).

Vices de Gipsy Paladini – Edition Fleuve Noir – Sorti le 9 Novembre 2017 – 408 pages – 19.90 €

10 réflexions sur “Vices de Gipsy Paladini

  1. Marcorèle dit :

    On savait qu’on avait tous en nous quelque chose de Tennessee (sauf Johnny qui pensait que c’était le nom d’une marque de Whisky). Mais je découvre grâce à tes mots tordus que nous avons aussi quelque chose de vicieux ?
    Tu as 4h pour développer. 😉

    Aimé par 2 people

  2. belette2911 dit :

    Faut absolument que je découvre cette auteure qui prend la poussière dans mes étagères ! Surtout si c’est recommandé par une tordue ! Bon, j’ajoute « vices » et je me dépêche de lire « j’entends le bruit » avant qu’elle ne nous sorte les suivants qui pourraient être « clous » puisque celui-ci parle de « vis »… 😆 je sors !

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s