The miniaturist, la série aux allures d’une maison de poupée

Hello mes tordus,

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de cette mini série (2 épisodes d’1h30) de la BBC (trop fort ces anglais !) adaptée d’un best seller international : The miniaturist.

Cela vous dit peut-être quelque chose ? Mais si souvenez- vous : Juillet 2014, Jessie Burton sort son premier roman : The miniaturist.

« Euh Anne-Ju, tu nous parles d’un livre ou d’une mini-série ? »

En fait des 2 ! Je suis obligée de parler du livre pour vous amener à la série et vice et versa.

Nous sommes en 1686, à Amsterdam. Petronella Oortman, dite Nella, 18 ans, arrive pour la première fois à Amsterdam, dans la maison de l’homme qu’elle va épouser : Johannes Brandt. C’est un riche marchand, qui vit dans une grande demeure, avec sa soeur pieuse à l’extrême, Marin, et de ces deux serviteurs. La coutume veut que le mari fasse un cadeau de mariage à sa femme. Il a choisi de lui offrir ce que l’on appelle à l’époque, une curiosité : une maison de poupée représentant sa nouvelle demeure. Pour la meubler, elle décide de faire appel à un célèbre miniaturiste. Tout semblait être parfait. Sauf qu’il y a un hic ! Les pièces qu’elle va commander, ne vont pas être celles qui vont être livrées. Ces pièces vont intriguer Nella et surtout la perturber.

 

 

Mais je vous rassure, on ne va pas parler D&Co à la mode hollandaise ! Nella va se retrouver à rassembler les pièces d’un puzzle qui vous la pousser à percer les secrets qui habitent cette demeure.

Faut dire que les « non-dits » à cette époque était de monnaie courante. Fallait aller aux beuveries pour avoir les infos ! Tout le monde sait mais personne ne parle ! On est loin de la maison du bonheur ;-).

Quand j’ai commencé à regarder cette série, j’ai eu le sentiment d’être dans un thriller. Il n’y a pas de meurtres mais c’est tout comme ! Les secrets les tuent à petit feu et cette maison de poupée se révèle un guide pour Nella, un révélateur.

Comme toute série à cette époque, elle ne déroge pas à la règle de nous dresser un portrait de la société où il faut mieux paraître qu’être ! Bourrée de préjugés, de faux-semblants, de désespoir … tout ce que j’aime ;-).

Je n’ai pas lu le livre mais je l’ai depuis longtemps dans ma pile à lire. Donc, je ne peux pas le comparer avec la série et puis au final, ce n’est pas important étant donné qu’il s’agit d’une interprétation.

Tout ce que je peux dire c’est que ces deux épisodes passent à une vitesse de dingue. Dès le début, j’ai eu l’impression d’être un personnage de cette maison de poupée. Mais c’est avant tout une fiction !

En tout cas, j’ai eu envie d’en savoir plus sur cette curiosité. C’est au Rijksmuseum d’Amsterdam, que cet objet est exposé: haute de 2,55 m et large de 1,90. Elle comprend neuf pièces, qui reproduisent au détail près, et dans les matériaux d’origine (assiettes de porcelaine, paniers en osier…), l’intérieur d’une demeure hollandaise cossue du XVIIe siècle. Petronella Oortman va dépenser des fortunes à l’aménager. Cette maison a piqué la curiosité de Jessie Burton : Qu’est-ce qui avait pu pousser une femme à consacrer tant d’argent et de temps à une maison de poupée ? Que racontait celle-ci à propos du Siècle d’or néerlandais ?

 

 

Résultat : un best seller et une série magnifiquement construite. Il ne faut vraiment pas passer à côté de cette jolie pièce d’orfèvre.

The miniaturist scénarisé par John Brownlow – 1 saison (2 épisodes de 90mn) – diffusée sur la BBC le 26 décembre 2017

 

9 réflexions sur “The miniaturist, la série aux allures d’une maison de poupée

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s