Dans les ténèbres de Cara Hunter

Le retour de l’inspecteur Fawley avec cette seconde enquête toute aussi sombre avec de nouveau un enfant au cœur de l’histoire :

Une femme et son enfant ont été séquestrés pendant des mois dans une cave d’un quartier d’Oxford. Personne n’avait signalé leur disparition, la femme est mutique, elle ne dit pas un mot, et le propriétaire de la maison jure ses grands dieux ne pas les connaître. Le quartier est sous le choc, évidemment. Comment expliquer que personne n’ait rien vu, rien entendu ? Que s’est-il passé ? Qui sont ces gens ?

D’expérience, l’inspecteur Adam Fawley peut l’affirmer :  personne n’est jamais aussi innocent qu’il y paraît. La clef est donc sous ses yeux, à lui de la trouver.

 

Alors Anne-Ju, tu as réussi à trouver ton chemin dans les ténèbres ?

Depuis 4 ans que mon blog existe, Bragelonne a une place importante dedans. Vous avez pu lire de nombreux articles sur les livres publiés dans la collection Thriller car sa responsable, Lilas, savait choisir les pépites qui allaient me rendre accro.

J’ai donc découvert Cara Hunter avec Sous les yeux (chronique ici) et j’en garde un bon souvenir. Quand le second tome s’est présenté au catalogue, je ne pouvais que le lire.

L’inspecteur Fawley est de retour. Un homme achète une maison et, en faisant des travaux dans sa cave, le mur mitoyen entre chez lui et son voisin s’effondre. Dans la cave du voisin, il découvre une jeune femme terrifiée et son bébé. L’enquête semble simple : le voisin est coupable : sauf qu’il nie sa présence, ne se souvient de rien. Et ça, c’est que le dessus, car en grattant, les enquêteurs vont aller de découvertes en découvertes, toutes aussi macabres les unes que les unes, des fausses pistes vont se rajouter, une ancienne affaire va faire son apparition … bref les heures sup, les tasses de thé vont s’enchaîner.

Je vous rassure de suite : il n’est pas utile de lire le 1 pour lire le 2. Car Cara Hunter ne creuse pas la vie de ses personnages. On peut trouver cela dommage. Cela ne me dérange pas trop. Je me dis que c’est un souhait de l’auteure de nous donner juste ce qu’il faut pour que l’on comprenne le raisonnement de chacun, les intuitions, les blessures qui font d’eux les flics, les Hommes qu’ils sont.

Cara Hunter a le chic de nous embrouiller. Elle adore nous apporter une ribambelle de suspects, si bien qu’à la fin, j’étais totalement paumée. Vous imaginez une tordue en train de prendre des notes ? ! La folie ! Mais c’est ça que j’aime dans les romans psychologiquement tordus :-). Et puis, elle vit avec son époque : elle inclut les réseaux sociaux, les journaux, les fakenews.

Bref, vous l’avez compris, ce thriller est un bon thriller. N’ayez pas peur de plonger dans les ténèbres même si ce que vous allez découvrir sur la nature humaine ne va pas vous faire super plaisir :-).

Dans les ténèbres de Cara Hunter – Edition Bragelonne – Collection Thriller – Paru le 15 mai 2019 – 384 pages – 19,50€

Une réflexion sur “Dans les ténèbres de Cara Hunter

  1. belette2911 dit :

    Blondin le disait à Tuco dans « Il buono, il brutto, il cattivo » : « Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses ».

    Pas de bol, l’auteure n’est pas une de ceux qui creusent !! mdr

    Aimé par 1 personne

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s