Chernobyl, la série atomique qui a tout explosé chez HBO !

J’ai un peu tardé à vous parler de cette série alors que je l’ai regardé toutes les semaines en direct sur OCS. Vous avez certainement dû lire beaucoup d’articles sur le net sur cette mini-série qui retrace le premier incident nucléaire mondiale survenu en Russie.

« Franchement, moi le nucléaire ça me fait peur. Je ne veux pas savoir.» « Je vis à côté d’une centrale et je préfère ne pas regarder » « Tu n’as pas peur Anne-Ju, toi qui est déjà allée en centrale ? et qui travaille dedans depuis des années» « On devrait arrêter le nucléaire, c’est dangereux pour la planète » « STOP au nucléaire ! »

Certains le savent déjà, je travaille depuis quelques années dans le nucléaire et la notion de sureté nucléaire est très importante quand on travaille dans ce domaine. On nous sensibilise énormément à cette culture de sureté. Et je peux vous dire que je ne me suis jamais sentie en danger dans une centrale.

Ok ok ok quand il y a une catastrophe nucléaire, les dégâts  ne s’effacent pas à coups de balai. Il faut des décennies, des siècles sûrement, pour que notre planète s’en remette (si elle s’en remet un jour). Sauf que je tiens à préciser une chose : le nucléaire existe à cause ou grâce à l’Homme. Et sans nucléaire, vous ne pourriez pas lire ce fabuleux article ;-).

Je ne suis pas là pour faire le débat du pour ou du contre sur le nucléaire, mais pour vous parler de cette mini série : Chernobyl.

 

Même si certains n’étaient pas nés, c’est l’une des 2 plus grandes catastrophes nucléaires que l’on retiendra avec Fukushima (11 mars 2011). Vous avez certainement entendu parlé du fameux « nuage » qui s’est arrêté à la frontière de la France (soi-disant). Et bien cette mini série relate à partir de l’explosion de la centrale jusqu’à ce jour. Car oui, il y a encore des choses qui se passent de nos jours et qui m’ont surprises. Mais , je vous laisserai le découvrir par vous-même. Attention, je tiens à préciser que c’est une vision « américaine ». Suite à l’énorme succès de cette série, les Russes bien sûr, ont décidé de contre-attaquer et de produire leur propre version (comme c’est étonnant !).

Ce qui a fait son succès :

  • Les personnages : Les réalisateurs ont bien sûr repris les protagonistes qui ont vraiment existés comme Valeri Legassov, parfaitement bien interprété par Jarred Harris  qui était le directeur adjoint de l’Institut d’énergie atomique de Kourchatov et membre de l’équipe ayant géré la catastrophe de Tchernobyl. Mais aussi  Boris Chtcherbina (joué par Stellan Skarsgård), vice-président du Conseil des ministres et chef du Bureau des combustibles et de l’énergie. Il est en charge de diriger la commission gouvernementale sur Tchernobyl après la catastrophe par le Kremlin. La troisième personne que nous voyons souvent, la scientifique de l’institut de l’énergie nucléaire, Ulana Khomyuk (Emily Watson) est un personnage fictif. Elle représente tous les scientifiques qui se sont impliqués dans cette catastrophe pendant des années. Mais il n’y a pas qu’eux : les dirigeants de la centrale, les pompiers, leurs épouses, les mineurs etc …. Même les 3 volontaires qui vont ouvrir les vannes d’eau, les noms sont les bons. On colle au plus près de la réalité.

 

 

  • Chernobyl-OCS-Mecontente-la-Russie-tourne-sa-propre-serieDe la science à portée de tous : Même si vous êtes une quiche en science, vous allez être incollable à la fin de cette série sur le fonctionnement de cette centrale. Il ne faut pas avoir peur de ne rien comprendre. Le dernier épisode est parfaitement bien fait et nous explique parfaitement bien ce qui s’est passé au coeur du réacteur et ce qui a provoqué cette explosion qui n’a affolé personne le 26 avril 1986. Je repense à cette scène qui clôture l’épisode 1 : tous les habitants qui se réunissent sur le pont avec leurs enfants pour admirer le feu de couleur « différente » que la centrale crache. Ce pont sera surnomme plus tard « le pont de la mort » d’après une légende urbaine.

 

  • chernobyl-image-5-cliff-and-coUn scénario bien ficelé : Comme je vous l’ai dit, c’est une version anglo-américaine. Et n’oublions pas qu’à cette époque, c’est toujours la guerre froide et que niveau communication, les Russes ne sont pas les rois de la transparence. Purée, j’espère que Poutine ne va pas me jeter en prison pour ça. Donc, il se peut que certains faits soient légèrement « supposés ». Mais depuis plusieurs années, les différents pays et notamment leurs chercheurs se sont réunis et ont étudiés ce cas. Et puis, les Russes ont dû rendre des comptes suite à cette catastrophe. Donc ne pensez pas que tout est faux, je vous le dis de suite. Ce minimalisme de l’importance de la catastrophe  et la prise en charge tardive par les Russes sont bien réelles. Ce qui m’a touché le plus dans cette série, c’est ce patriotisme qui en ressort : le Russe sait se sacrifier. C’est impressionnant ! Et cette misère qui est ancrée dans le béton, c’est étouffant. J’en suffoquais. Et pour t’enfoncer un peu plus dans ton fauteuil, chaque épisode se soldait avec une musique et des images bien choisies qui t’empêchent de déglutir.

 

5 épisodes, ce n’est vraiment pas long. HBO a vraiment été surpris du succès de cette série. A cette même période, HBO diffusait la dernière saison de Game of thrones. Et regardez par vous-même :

2296635

Donc si vous faites partis de ceux qui n’ont pas encore vu cette série, hâtez-vous :-).

Chernobly – mini série de 5 épisodes – diffusée sur HBO et Sky – du 6 mai au 3 juin 2019 (à ce jour inédite en France)

 

20 réflexions sur “Chernobyl, la série atomique qui a tout explosé chez HBO !

  1. belette2911 dit :

    Voilà pourquoi tu es de la bombe, tu es dans le nucléaire !! 😆

    Bon, yapuka utiliser le nucléaire pour pomper cette série et utiliser le diesel pour te livrer des oranges dans une prison russe si jamais Dobby vient te chercher 😛

    oh, on a sonné !

    Aimé par 1 personne

  2. Audrey dit :

    Ton article tombe à pic, un couple d’amis me parlait de cette série le week-end dernier et en tirait la même conclusion que toi : à visionner !
    J’avoue que savoir me fait un peu peur même si la lecture récente d’un roman se déroulant près de la zone m’avait déjà fait froid dans le dos…

    Aimé par 1 personne

    • lesmotordusdanneju dit :

      Peur de quoi ? tu sais j’ai plus de peur de tomber sur un taré dans la rue que d’un incident nucléaire. Tout cela remonte aux années 80 et en Russie. Je te rassure, de nos jours, cela serait complètement différent. Et je parle en connaissance de cause. De plus, en France, et en Europe, la catastrophe n’aurait pas été traitée de cette manière. Mais il faut savoir aussi pour apprendre. Je trouve cela même rassurant de lever le voile et donner accès à ce monde que tout le monde pense compliqué et nébuleux. Donc n’aies pas peur.

      J'aime

  3. MarionRusty dit :

    Je n’entends que du bien sur cette série, pourtant de prime abord le sujet n’a pas l’air si fou, il faut que je me lance maintenant je n’ai plus le choix ^^ ! Et le casting en plus est assez dingue…

    Aimé par 1 personne

Répondre à MarionRusty Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s