SÅNG de Johana Gustawsson

Quand je reçois le petit dernier  d’une auteure que je suis depuis ses débuts, j’ai toujours une petite appréhension

« Est-ce que je vais aimer plus ou moins que les précédents ? »

En plus, on connait mon franc parler et on sait que je ne ferai pas de cadeau si je n’adhère pas. Cependant, Johana est entourée de la pétillante et tordue Lilas, donc je ne prends pas beaucoup de risques en lisant cette troisième enquête. Les choix de Lilas sont des valeurs sûres me concernant.

Oups, vous avez lu que je parle du troisième et vous vous dites qu’il faut avoir lu les 2 précédents pour lire celui-ci. Dans un premier temps, je vous répondrai « oui » car vous allez découvrir une auteure qui vaut le détour. Dans un second temps, je vous dirais que ce n’est pas essentiel pour comprendre l’histoire. Mais bon c’est tellement vite dévoré :-).

Revenons à SÅNG !

[Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ». En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés. Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

Alors déçue Anne-Ju ?

Encore une fois, ça matche !

Le fait d’avoir lu les 2 autres permet aussi de remarquer que l’auteure a pris une certaine assurance dans son écriture. C’est plus appuyée, ferme et sûre. Par rapport aux autres, j’ai ressenti plus de rage et de colère dans les mots. Effectivement, une partie de l’Histoire relatée dans ce troisième thriller assez dure. Quoique dans le premier, c’était tout aussi poignant mais j’ai plus le souvenir d’un témoignage. Là, je dirai que ça vient des tripes ovaires (étant donné que c’est une femme qui écrit). Plonger dans la période franquiste et dans ses crimes atroces si peu connus, passés sous silence car c’était le mot d’ordre, c’était quelque chose de nouveau pour moi. Une période de l’histoire de l’Espagne que je connais quasi pas. J’avoue que je ne m’y suis jamais intéressée. Mais ça c’était avant :-).

Hormis la partie historique de ce roman, c’est aussi un roman de Femmes. Et je l’aime pour cela. Johana comme Dominique Sylvain, Mireille Calmel, que j’aime beaucoup, sont des auteures qui écrivent pour les femmes, sur des femmes fortes, blessées, qui avancent , qui se battent malgré les obstacles mais si peuvent aussi avoir envie de envoyer valser. Oui des femmes comme moi, toi et toi ! Et ça je kiffe !!!!!

Retrouver le duo Emily – Alexis est un plaisir. Ça fonctionne toujours aussi bien. Elles évoluent chacune de leurs côtés mais elles ont besoin de se retrouver. C’est vital et c’est là, qu’elles excellent.

Ce troisième thriller n’a pas fait long feu ! 2 – 3 jours maxi ! Hélas, il va falloir attendre 2 ans mini pour le 4ème, car j’espère bien qu’il y en aura un 4ème.

Johana, merci ma belle pour ce nouveau bébé ! Tu assures 🙂 Clin d’œil à Fée de plume.

 

SÅNG de Johana Gustawsson – Editions Bragelonne Thriller – paru le 16/10/2019 – 288 pages – 21.50€

13 réflexions sur “SÅNG de Johana Gustawsson

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s