Une femme de rêve de Dominique Sylvain

Encore une fois Dominique Sylvain a su me surprendre…Je dirai même que cette fois-ci, je fus déroutée.

 » Toi, la tordue que tu es ? déroutée ? alors là tu nous intrigues ! »

C’est plutôt ce livre qui devrait vous intriguer :-).

«  Pas d’erreur, cette fille était de la race des vaincus. Elle ne tenterait rien. En bonne intello, elle se contenterait d’analyser. Et tu en arriveras à la conclusion que mon père n’a aucune raison de te vouloir du mal. Une déduction erronée. Le souci avec lui, c’est qu’il n’a jamais été maître des émotions étranges qui chevauchent dans les méandres de son esprit. Il est comme un demi-dieu, capable du pire comme du meilleur. Un être absurde et merveilleux, dépourvu d’empathie, sans peur, susceptible de se lancer dans des actions inutiles et sacrément périlleuses pour lui et son entourage.  »

Après avoir fréquenté Les Infidèles et fait une escale au Japon avec Kabukicho, Dominique Sylvain nous emporte une fois encore dans son univers dangereusement onirique et sensuel. Nouvelles technologies et bitcoins lui offrent mille et une manières de tordre le cou aux codes du roman policier.

Une femme de rêve brouille les pistes : au lieu de traquer le coupable, n’est-il pas plus séduisant de rechercher qui est la victime ?

Dominique Sylvain, c’est une auteure que j’ai la chance de connaître personnellement. Mais elle sait que si un jour, je n’aime pas ce qu’elle écrit, je n’hésiterai pas à lui dire. Vous connaissez mon impartialité. Je ne suis pas du genre à « faire du éditorialement  » correct ! Donc c’est encore plus un plaisir quand elle me confie son petit dernier. Et ce dernier m’a bien marqué.

Si je reprends les grandes lignes de l’histoire, sans vous spoiler car je déteste ça: Adèle donne des cours de cinéma dans une prison. Une évasion spectaculaire a lieu et elle est prise en otage. S’en suit, une chasse à l’homme menée officieusement par celui qui l’a mis derrière les barreaux mais qui n’est plus flic. Bien sûr d’autres choses s’entrechoquent…mais je n’en dirais pas plus.

Les personnages féminins ont toujours une place importante dans les romans de Dominique Sylvain. Les duos qu’ils soient du côté du bien ou du mal fonctionnent toujours aussi bien. C’est toujours un plaisir de découvrir leurs blessures et pourquoi ils agissent ainsi. L’auteure sait toujours aussi bien mêler les éléments pour que tout s’emboîte parfaitement.

D’habitude, je les lis super rapidement. Mais celui-ci, je l’ai trouvé différent et je n’ai pas voulu le finir. Je ne peux l’expliquer car je ne veux pas vous raconter toute l’histoire. Il m’a surprise, agréablement of course . Oui, Dominique, tu m’as bluffé. J’ai eu le sentiment que tu étais sortie de ta route. Je ne dis pas que tes autres romans ne sont pas biens. Mais celui-ci est différent. Il est déroutant, surprenant. Et ça, tu sais que je kiffe. Aucun de tes romans ne se ressemblent. Tu choisis des thèmes différents. Tu t’inspires de tes rencontres, de l’actualité, de la modernité, de la technologie, de la science.. Mais jamais tu n’oublies d’y ajouter ta touche, une touche de féminité. Et ça, j’aime ! Merci Dominique Sylvain.

 

Une femme de rêve de Dominique Sylvain – Collection Chemins Nocturnes – Publié aux Editions Viviane Hamy – paru le 16.01.2020 – 304 pages – 19 €

 

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s