Une tordue à Lyon #30

Hello mes tordus,

Oh je sais cela fait un bail que je ne vous ai pas écrit de chroniques tordues ou parlé de coins sympas sur Lyon. Et bien, me revoilà 🙂 toujours accompagnée d’un mojito ( il n’y a pas d’heure pour un mojito).

Alors de quoi je vais vous parler ? D’un jardin crée par un mec qui je peux vous dire était bien tordu. Dans la vie, certains ont comme passe-temps, les puzzles, la lecture ou le sexe et bien ce tordu, il a décidé de faire un jardin extraordinaire avec des coquilles saint jacques et des cailloux.

« Euh Anne-Ju, tu en es à combien de mojitos ? »

Non mais je suis sérieuse ! La preuve :

IMG_4885

« Ah ouais quand même ! ça fait un paquet de coquillages !! Bon allez racontes nous. »

C’est l’histoire de Jules Sénis Mir, qui a fuit l’Espagne pendant la période franquiste. Il pose ses valises en 1951, avec sa petite famille, à Lyon, et plus particulièrement à la Croix Rousse. Il est maître maçon et se plait bien à Lyon. Sauf que 6 années plus tard, le crabe le choppe et par miracle (à croire que la vierge Marie veille vraiment sur cette ville), il guérit du cancer. Suite à cela, il décide de réaliser le plus extraordinaire jardin qui va dédié à sa mère Rosa Mir Mercader : le Jardin Rosa Mir.

IMG_4882

Il va y passer toutes ses heures libres jusqu’à sa mort en 1983. A son décès, les soucis financiers ont raison de la succession et pour sauver ce jardin, une association est créée, qui va continuer à faire visiter ce jardin. En 1987, la ville de Lyon le rachète. En 1991, la ville le ferme pour des soucis de vétusté et sécurité. Il sera restauré pour être de nouveau ouvert au public.

 

IMG_4857Alors ce jardin est un peu particulier. De suite, on constate que les plantes sont des plantes « rocailles » car il n’y a que des pierres. Il faut savoir que tout a été ramené par lui. Il a tout fait lui-même ce cher Jules ! Un vrai tordu ! Le pire c’est que son appartement ne donnait pas côté jardin mais côté rue ! Il ne pouvait même pas l’admirer du haut de chez lui. Mais quand on aime, on ne compte pas :-).

 

IMG_4864Mais quand, on commence à bien à regarder, on constate de petits détails et notamment des petits trous dans les coquilles St Jacques afin que l’eau puisse s’écouler. D’ailleurs, il faut savoir que toutes ces coquilles viennent des Halles. Il les récupérait auprès des poissonneries mais aussi des restaurants. Le zéro déchet de l’époque ! Bien joué Jules :-).

 

 

Je vous laisse visiter ce jardin d’en-bas :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jardin peut aussi se voir d’une petite terrasse qui appartenait à Jules Sénis Mir :

 

Et tout ça se trouve une impasse ! Alors, je ne vais pas vous mentir : ce n’est pas mon style de jardin. Je suis plus style anglais ! Mais je ne peux qu’admirer le travail, la minutie, les détails de cet homme ! Waouh ! Quelle passion !

Il est de nouveau possible de le visiter d’Avril à septembre mais les créneaux sont rares car c’est un endroit très petit. Le nombre de personnes est limité suite à la situation sanitaire.

Vous serez automatiquement accompagnés d’un guide de Lyon nature.

Si vous devez choisir un créneau, privilégiez le matin. Car l’après-midi, le soleil tape vite et les photos ne rendront pas aussi bien.

Ah j’ai oublié de vous dire : c’est gratuit la visite :-).

Bonne visite

Le jardin Rosa Mir– 87 grande rue de la Croix Rousse – 69004 Lyon 

5 réflexions sur “Une tordue à Lyon #30

Quelques mots tordus...vas y, lâche toi :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s